26.1 C
New York
jeudi, juillet 7, 2022

Buy now

spot_img

Justice- médias : Amadou Diouldé Diallo a été libéré !

Le juge du Tribunal de Première Instance de Dixinn a vidé le délibéré ce mercredi 19 mai dans le procès du journaliste Amadou Diouldé Diallo contre le ministère public.

Le journaliste a été condamné au paiement d’une amende de 5 000 000 de francs guinéens comme le réclamait le procureur de la République lors du précédent procès.

Aujourd’hui, il a recouvré sa liberté et il va rejoindre sa famille pour passer sa première nuit de liberté. Il était d’ailleurs entouré par certains parmi eux.

Dans la salle d’audience, l’atmosphère était conviviale L’accusé était détendu. Il ne tarissait pas de mots pour narrer des histoires drôles. Il a dit que pendant son séjour carcéral il était l’adjoint de l’imam de la mosquée de la maison centrale.

Des journalistes présents étaient aussi contents de la bonne nouvelle. Les gardes pénitentiaires manifestaient aussi la joie de la libération du journaliste.

L’ancien président de l’URTELGUI Sanou Kerfalla Cissé était aussi de la partie. Il a profité pour sensibiliser les journalistes. Il a passé des messages de paix. Les avocats des détenus étaient aussi joyeux.

Amadou Diouldé Diallo a, à son tour remercié, tous ceux qui se sont battus de près ou de loin pour qu’il respire l’air de la liberté.

« Je suis content d’être allé en prison. C’est l’avant dernière épreuve d’un homme avant la mort. La prison est une école qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Un homme qui subit une telle épreuve doit respecter ceux qui l’ont déjà subi et connu. Également s’incliner devant la mémoire de ceux qui ont perdu la vie en prison. Il ne faut pas souhaiter la prison même à son pire ennemi. Je remercie ma famille, ma belle-famille, la presse, Reporter sans Frontière, l’association internationale de la presse sportive, mes avocats, tout ce qui, de façon connue ou anonyme ont contribué aujourd’hui à ma libération dans le strict respect de la loi L002. Nous devons nous battre pour la maintenir, nous devons nous battre pour la consolider » a-t-il dit avant de déclarer que s’agissant de ses convictions, qu’il les défendra jusqu’à son dernier souffle.

Me Mohamed Traoré, un des avocats du journaliste s’est aussi exprimé

« En tout cas nous avocat, nous sommes content aujourd’hui que Mr Amadou Diouldé Diallo retrouve enfin sa famille, ses amis et ses collègues. C’est une joie encore une fois qui est en demi-teinte parce que comme on l’avait déjà soutenu Mr Amadou Diouldé Diallo n’aurait jamais dû passer même une seule journée en prison. Donc je pense qu’on ne peut pas nous taire sur cette violation grave de la loi. Ce n’est pas parce que Mr Amadou Diouldé Diallo rentre aujourd’hui à la maison que nous allons estimer que tout s’est passé dans les normes. La loi sur la liberté de la presse, certes a été appliquée, mais elle a été très mal appliquée » s’est-il plaint.

Pour rappel le journaliste était accusé  « d’offense au chef de l’Etat ».

Il a été arrêté le 27 février 2021

Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE