18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Publication de la liste des 25 : Le regard de Dansa Kourouma du Cnoscg

Le président du CN0SC, Dr Dansa Kourouma, a réagi ce mercredi à la publication de la liste de 25 personnalités guinéennes par les eurodéputés qui réclament des sanctions individuelles contre ces personnalités, ciblées pour violation des droits humains.

Pour Dr Dansa Kourouma, l’Union Européenne est dans son plein droit en agissant ainsi

«L’union Européenne est dans ses droits de vouloir comme les États-Unis jouer le rôle de gendarme. Et c’est un peu le principe controversé  de l’ingérence légitime» a-t-il indiqué.

Cet activiste dit que cette décision qu’à entreprise ces eurodéputés est une interpellation à l’endroit des autorités pour qu’elles prennent garde.

«C’est une mesure de coercition mais pour que la décision soit appliquée, il faut un vote à l’unanimité du conseil. Ça veut dire quoi ? Le vote à l’unanimité, même si un seul pays européen s’abstient ou met son droit de veto, la décision de sanction ne peut pas être appliquée. Mais qu’est-ce qui est important dans ça ? C’est une mesure dissuasive pour que les pays prennent des mesures pour éviter ou pour protéger le droit de l’homme dans le pays» a-t-il souligné.

Pour Dr Dansa Kourouma, tant que durera l’impunité face à toutes ces violations des droits de l’homme, l’Etat guinéen restera le seul coupable parfait.

«Il est important pour la Guinée, je l’ai dit à plusieurs occasions, tant que durera le mutisme, tant que durera l’injustice sur les violations des droits de l’homme enregistrées lors des manifestations politiques, tant qu’un procès transparent, équitable ne se met pas en place l’Etat guinéen reste la victime parfaite» a-t-il déclaré sur les ondes de la radio Lynx Fm, dans l’émission œil de Lynx de ce mercredi.

                      Par Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE