18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Pita : Sa femme est portée disparue, et c’est à lui que la police retire 900000 gnf au détriment de celui qui sait où se cache cette femme

Le jeudi 27 mai à Pita, l’épouse enceinte d’un jeune boulanger  nouvellement marié a été perdue de vue. Elle a quitté son foyer le samedi 22 mai. C’est un mariage forcé murmure des proches. Les deux familles du couple ont tout fait pour la retrouver pendant ces jours mais en vain. Son téléphone passait mais elle ne prenait pas les appels nous a confié un proche de cette femme.

Et le jeudi, jour du marché hebdomadaire, un jeune qui connaît le mari l’a informé qu’il connaît où se trouve sa femme. En présence de la sœur de son épouse et lui, le jeune a appelé la femme. Elle a décroché. Il a échangé avec elle. Le jeune les a promis de leur montrer où la dame s’est cachée. Il est parti chez lui disant qu’il revient ils vont partir.

A son retour, le jeune a changé d’avis. Il a peut-être été découragé par quelqu’un. Et le mari prêt à aller à la cachette de sa femme s’est énervé. Il est parti à la police pour porter plainte contre le jeune. A son retour, il a trouvé que la famille de son épouse s’en est prise au jeune qui a renoncé à leur montrer où se trouvait la femme.

Les membres ont dit qu’il faut qu’il leur montre où se trouve la nouvelle mariée. Une bagarre a éclaté. Elle s’est étendue aux membres des deux familles.

La mère du jeune guide quittait le marché où elle était partie vendre ses tomates. Elle s’est invitée dans la bagarre. Dans le tohubohu elle dit qu’elle a perdu le prix de quatre bassines de tomates.

« Un panier coûte 120 000 fg » a-t-elle dit. Elle ajoute avoir perdu son téléphone de 100 000 fg et poussières. Ce qui fait un total de 600 000 fg. Elle est partie à son tour porter plainte contre le mari de la femme disparue.

La police l’a interpellé (l’époux). Ils l’ont mis au violon. Les membres de sa famille et ceux de sa femme sont allés à la police. Les policiers ont tranché en disant que le mari n’a pas raison.

Après moult discussions, ils ont payé 900 000 fg pour que le jeune soit libéré. 600 000 fg en guise de remboursement à la dame et 300 000fg comme amende à la police. Le gars qui sait où se trouve la femme portée disparue, lui n’a eu aucun problème. Alors qu’il est le seul à savoir où se trouve cette femme.

         Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE