26.1 C
New York
jeudi, juillet 7, 2022

Buy now

spot_img

Banora (Dinguiraye) : l’AGT au chevet des communautés pour une bonne gouvernance locale

L’association Guinéenne pour la Transparence (AGT) a animé le dimanche 30 mai, un atelier de lancement  du projet de suivi citoyen de la gestion des ressources minières en Guinée. Avec l’appui technique et financier de NRGI-GIZ GRSE.

Oumar Kaana Diallo, le président du l’AGT et formateur de cet atelier a dit que l’objectif de cette rencontre,  c’est former les acteurs locaux (autorités locales, femmes, jeunes, la société  civile (OSC) afin qu’ils puissent se prendre en charge après la fermeture de la société minière.

Deux sessions de formation de 20 participants dont 5 femmes,  3 élus locaux,  4 de la société civile et 8 jeunes ont été animées dans la salle de réunion de la commune de Banora. Le module s’est déroulé dans quatre composantes : Les mesures barrières contre le covid-19, la présentation des outils de suivi citoyen de la gestion du fodel dans la commune de Banora, la présentation de l’étude de base réalisée par différents intervenants sur Banora dont les indicateurs de performance qui sont notés sur 5/5, Banora n’a eu que 2,5/5 d’où la nécessité d’intervention du projet. Il a aussi question du guide des outils du projet pour une gestion pérenne de la chose publique.

Un comité cadre de concertation composé de jeunes, de femmes et la société civile dont la présidence sera rotatoire sera mise en place pour un développement communautaire souhaité. C’est un des éléments des recommandations issues des travaux

« Le comité du cadre de concertation qui sera mis en place jouera le rôle d’éclaireur entre les gouvernants et les gouvernés. Un forum communautaire sera organisé en fonction des composantes sociales » a dit le formateur et président de l’Agence Guinéenne pour la Transparence Oumar Kaana Diallo

Le sous- préfet  Pepe Gbamou s’est réjoui de l’idée de ce projet. Il a dit sa satisfaction pour le choix porté sur sa juridiction pour abriter ce projet.  Le 1er vice maire de Banora, Sékou Oumar Sacko de la commune de Banora a aussi exprimé ses sentiments de satisfaction pour la mise en œuvre de ce projet. Il a dit qu’il tend une main franche de collaboration aux membres du comité cadre de concertation qui sera mis en place.

Les participants ont pris l’engagement de répondre aux attentes de toutes les parties prenantes.

Mariama Penda Camara, participante, présidente des femmes bénéficiaires a salué l’implication des femmes dans la mise en œuvre de ce projet.

«  Les femmes feront tout pour la réussite du projet au bénéfice des communautés » a-t-elle déclaré.

A noter que la durée du projet est de 6 mois. Il est financé par la GIZ, une ONG allemande qui évolue en Guinée.

Par  Mamadou Foulah Camara à Banora pour couleurguinee. com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE