18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Développement communautaire : Fora communautaire à Banora

Dans le cadre de la poursuite des activités du projet suivi citoyen de la gestion  des ressources minières en Guinée NRGI-GIZ GRSE, l’Association Guinéenne pour  la Transparence(AGT) a organisé un fora communautaire les 1er au 2 juin 2021 au chef-lieu de la commune rurale de Banora et dans certaines localités environnantes.

Des participants regroupés en  groupes cibles ont été rencontrés les uns après les autres: les femmes, les jeunes, les sages et les Organisations de la Société Civile.

L’objectif de ces fora est d’identifier les préoccupations de ces différentes couches sociales dans la gestion du FODEL et de proposer des pistes des solutions pour améliorer la gestion du dit fonds. D’un constat général,  les uns et les autres ont peu d’information sur la collecte et l’utilisation des fonds FODEL et affirment ne pas être informés du contenu du PDL  et du PAI et bon nombre parmi les participants ne connaissent que la SMD comme étant la seule société minière en exploitation évoluant dans leur localité. Ce qui revient à dire la communauté n’a pas été consultée lors de l’installation des différentes sociétés minières.

Les membres de la communauté n’ont aucune notion sur les procédures de collecte du FODEL à savoir le montant payé par la société minière et le montant perçu par le comité d’appui à la gestion du FODEL  ( CAGF) encore moins le processus d’utilisation qui va de la conformité des actions avec le PDL/PAI jusqu’au contrôle de la qualité des infrastructures en passant par le processus de passation des marchés.

D’où la nécessité de mettre en place un comité de suivi indépendant, dynamique et fonctionnel pour veiller au respect des dispositions légales et réglementaires prises pour une utilisation rationnelle du FODEL.

Interrogés sur les aspects prioritaires à  suivre, le Conseil des sages et les groupements des femmes souhaitent tous leur implication dans le processus de planification des activités  de la commune.

Quant à  Mamadou Foula BARRY, jeune activiste de la société civile, il révèle que le comité de suivi existe mais ne fonctionne pas ; il est constitué par coptage et que les membres ne connaissent pas leur rôle par manque de formation et d’information. Ce comité a besoin d’être  redynamisé.

Prioritairement, les groupes consultés ont exprimés leur besoin de renforcement de capacité sur les notions de suivi de collecte des fonds FODEL (montant payé et montant perçu) et le processus de passation des marchés dans leur localité.

Pour terminer, Mr Oumar Kanah DIALLO, président de l’AGT, a conclu en ces termes : « Le développement de  Banora ne peut se concrétiser que si les filles et fils de la localité se donnent la main et s’engagent à œuvrer pour le bien-être de la population. Nous a  l’AGT avec l’appui de nos partenaires NRGI et GIZ, nous nous engageons à  accompagner la communauté pour  une gestion transparente et responsable des ressources minières ».

Mamadou Foula Camara pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE