18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

TPI de Mafanco : Ismaël Condé demande clémence !

Après près de 9 mois de détention à la maison centrale de Coronthie, Ismaël Condé ancien militant du RPG-AEC et vice-maitre de Matam était ce lundi 21 juin devant le juge du tribunal de première instance de Mafanco.

A la barre, il n’a pas reconnu avoir insulté le président Alpha Condé. Il soutient cependant avoir communiqué pour dénoncer certains dysfonctionnements de la gouvernance de ce dernier.

Après avoir décrit les difficultés qu’il  vit en prison, cet ancien cadre du parti au pouvoir a sollicité une clémence pour qu’il puisse humer l’air de la liberté.

« Je vous dis que je n’ai jamais insulté le Président de la République. C’est pourquoi, je vous demande de me libérer, je vais rentrer chez moi afin que je puisse retrouver ma famille, afin que je puisse travailler pour ma commune. Je dois continuer le développement de mon pays » a-t-il laissé entendre.

Ismaël Condé le vice maire de Matam a comparu au tribunal de première instance de Mafanco. Au box des accusés, il était avec le maire de ladite commune Seydouba Soumah.

Ismaël Condé a expliqué au tribunal qu’il  n’a pas été inculpé dans cette affaire.

« Je n’ai été ni signataire, ni bénéficiaire, ni distributeur du contrat. Je n’ai reçu aucun franc après la signature du contrat. Le seul lien que j’ai avec les signatures de ce contrat, c’est le fait qu’ils sont venus me voir pour avoir un contrat. Je les ai conseillés d’envoyer une demande au maire qui est le seul signataire d’un contrat. J’ai trouvé le contrat déposé au bureau du maire, il nous a dit que c’est un bon contrat » a-t-il expliqué.

Par Abdoul Karim Barry et Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE