18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Affaire Zogota : Les avocats montent au créneau !

En novembre 2020, la Cour de justice de la CEDEAO a condamné l’Etat guinéen suite à des violations des droits de l’homme notamment sur le dossier des massacres survenus à Zogota situé dans le sud précisément à N’Zérékoré. Cette cour a exigé le paiement de 3 600 000 000fg de dommages et intérêts aux victimes. Mais jusque-là l’Etat guinéen n’a pas réagi a declaré ce mardi Me Pépé Antoine Lamah, un des avocats.

« Cette décision conformément à l’arrêt de la cour devrait être exécutée par la Guinée 6 mois suivant la notification. La notification a été faite au mois de décembre 2020. Nous avons aujourd’hui dépassé les 6 mois et l’Etat guinéen ne s’est pas encore exécutée. Chose que nous déplorons, parce que 3 600 000 000 fg, ce n’est quand même pas de la mer à boire pour un Etat. Si la volonté politique y était, je pense que l’Etat guinéen devrait s’exécuter » a-t-il déclaré ce mardi dans les « GG » de la radio Espace Fm

Cet avocat déclare qu’ils vont ressaisir la cour de justice de la Cedeao pour dit-il contraindre les autorités guinéennes de s’exécuter.

« A défaut, mettre en œuvre les mécanismes de sanctions prévus aux articles 5 et 6 de ce document » a estimé cet homme de droit.

Me Pépé Antoine Lamah est aussi revenu sur la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui ces victimes

« Nos clients sont très déçus. Ils sont choqués. Ils pensaient que l’Etat guinéen après avoir refusé de leur rendre justice pouvait au moins se plier à la teneur de la décision rendue par une juridiction internationale dont il appartient à sa création et à son installation. Les victimes ne s’attendent pas seulement qu’aux règlements pécuniaires, elles attendent impatiemment justice » a-t-il expliqué.

 Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE