29.6 C
New York
dimanche, juin 26, 2022

Buy now

spot_img

Cas de la femme de Kantoumaniya (Mandiana) : Le médecin a donné la bonne version

L’information selon laquelle un citoyen a introduit un couteau dans la partie génitale de son épouse a fait la une de l’actualité le mercredi et le jeudi. L’accusé Mamadou Diakité aurait agi par jalousie et nuitamment à Kantoumaniya, localité située  à 18 kilomètres de Mandiana centre.

Mais, le responsable du service des urgences de l’hôpital Préfectoral de Mandiana a démenti cette information ce vendredi.

« Elle est victime d’une violence basée sur le genre. C’est une femme qui a subi un traumatisme physique de la part de son mari avec des traumatismes au niveau vaginal. Je précise qu’il n’a pas introduit un couteau dans la partie génitale de sa femme contrairement à ce que les gens disent. Mais, plutôt il a introduit ses doigts en la blessant profondément. » a-t-il expliqué

Ce médecin a rappelé les circonstances dans lesquelles il a reçu la dame.

« Le mercredi 14 juillet 2021, aux environs de 15 heures, nous avons reçu à l’urgence une femme âgée d’une vingtaine d’années en provenance de Kantoumaniya  commune rurale de Mandiana. Donc, à sa réception, elle présentait un état  général peu satisfaisant avec des difficultés à la marche, mère de 5 enfants dont 4 vivants, c’est dans cet état que nous l’avons reçue »

Il précise que la santé de la dame s’améliore progressivement

« Depuis que nous avons examiné et traité cette femme, sa santé s’améliore petit à petit… » a-t-il affirmé

                                               Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE