23.7 C
New York
jeudi, juillet 7, 2022

Buy now

spot_img

Le PUR menace de marcher dès après les examens nationaux pour la non obtention de son agrément

Après avoir fait des recours sans gain de cause pour obtenir son agrément, le Parti de l’Unité et du Renouveau menace d’envahir la rue dès après les examens nationaux. L’annonce a été faite ce dimanche 25 juillet par le Président de cette formation politique lors d’un point de presse à son domicile privé à Dixinn.
Prenant la parole, le numéro un du PUR s’est dit triste de voir le Professeur Alpha Condé ballonner la démocratie guinéenne en empêchant  des jeunes d’évoluer.
« Donc depuis le mois de janvier, nos militants et sympathisants, nous ont contacté pour qu’on sorte. Vu la tension sociopolitique on ne pouvait pas. On a mis notre agrément de côté pour apaiser cette tension qui était les détenus politiques. Aujourd’hui trop c’est trop. Nos militants demandent de sortir. Et dès après les examens nous allons faire une marche. Nous allons sortir pour aller demander cet agrément. Nous allons sortir du lundi au lundi. Nous allons faire une marche…Personne ne peut nous empêcher parce que c’est la constitution qui nous donne ce droit. Nous avons des itinéraires, nous n’allons pas empêcher la circulation. Nous nous allons exprimer notre colère », menace Mamadou Louda Baldé
Le premier responsable du parti de l’unité et du renouveau ne souhaite pas du tout saisir la cour constitutionnelle, car selon lui, elle est au service de l’État.
« Certains nous disent, au lieu de marcher quoi ne pas saisir la cour constitutionnelle ? Mais vous n’êtes pas sans savoir quand tu saisis la cour constitutionnelle ça peut aller à peu près  un an, deux ans avant que la cour ne se détermine. Si elle était indépendante, qui est supérieur plus que la cour constitutionnelle. C’est en Guinée seulement où la cour supérieure peut donner son avale et que les autorités restent ferment parce que c’est l’exécutif qui décide. C’est pas la peine d’aller traîner là-bas deux ans. On vous donne une autorisation et les autorités restent tranquilles. C’est une perte de temps d’aller voir la cour constitutionnelle. Donc nous allons saisir la rue dès après   les examens nationaux », a-t-il dit
Kaïn Naboun TRAORÉ pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE