29.6 C
New York
dimanche, juin 26, 2022

Buy now

spot_img

BEPC- Boffa : « La tolérance zéro » martelée par la DPE !

Dans la préfecture de Boffa, le Préfet Lt/Col Abdourahamane Keita a présidé le lancement des épreuves au Centre lycée Mariem Gouaby. Il n’y a pas eu de retard dans l’acheminement des cahiers de brouillons et la fouille des candidats. Chose qui ont permis aux responsables du centre de faire passer les détecteurs de métaux aux candidats à la rentrée des salles. Le dispositif sécuritaire et sanitaire tel que recommandé étaient visibles sur place.

Hassanatou Diallo, la Directrice Préfectorale de l’Education a déclaré que sa Préfecture a un effectif de 1704 candidats dont 569 filles toutes options confondues

« Au niveau de la commune urbaine, nous avons 487 candidats dont 23 filles repartis entre 2 centres. Et d’une manière générale, nous avons 10 salles pour abriter ce BEPC »  précise-t-elle.

Pour la DPE de Boffa, le slogan « tolérance zéro » est le reflet de la volonté du gouvernement guinéen de faire en sorte que seuls les méritants passent en classe supérieure

« Nous voulons qu’au rendez des valeurs, que le Guinéen se confirme à tout moment. C’est dans cette logique que nous avons reçu des instructions non seulement de la part de l’État guinéen en général et de notre Ministre de l’éducation qui voudrait cette année que l’examen exprime le mérite du candidat », a  dit Hassanatou Diallo

Mamadouba Soumah a invité les candidats et les surveillants au respect strict des mesures édictées pour le bon déroulement des examens.

« Par rapport aux candidats, nous leur avons demandé de travailler dans la sérénité, d’avoir confiance en eux-mêmes et d’éviter tout ce qui peut compromettre la validité de leur candidature. Tout ce qui peut porter atteinte à leur propre dignité en tentant de frauder. Nous avons demandé aux surveillants de travailler dans la légalité, de ne faire du tort à aucun candidat et de n’aider personne.Travailler conformément aux règlements généraux qui régissent les examens. Donc, chaque surveillant a été invité à avoir un comportement responsable dans la salle vis à vis des candidats, vis à vis de la gestion des épreuves. Nous pensons donc, avec ces conseils donnés, qu’au centre Mariem Gouaby, le BEPC va se dérouler sans fausses notes » a-t-il conclu.

Par  Ibrahima Kalil Condé à Boffa pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE