11.5 C
New York
samedi, octobre 1, 2022

Buy now

spot_img

Kounsitel Gaoual  Des  trous ouverts par les orpailleurs portent préjudice aux éleveurs

Depuis le début de d’exploitation de l’or à Gaoual, la cohabitation entre éleveurs et orpailleurs est difficile. Ces éleveurs ne veulent pas voir les trous laissés par ces orpailleurs. Pour eux,  tout animal qui tombe dans ces trous est mort.

El Hadj Abdoulaye Djibril, le président du parc sous régional de bétail de Kounsitel qui évolue dans la zone depuis plus de vingt ans estime que si le gouvernement ne prend pas  le taureau  par les cornes,  Kounsitel sera le far West comme on en voit dans les films western, c’est la loi du plus fort qui va régner. Il dit que les parcs à  bétail de cette localité ont été complètement désarticulés par les trous. Il a écrit  aux autorités de Gaoual pour sonner l’alerte.

Pourquoi parce que c’est ce parc qui ravitaille même des pays voisins.

« Bien que c’est plus fort que nous éleveurs, mais il faut dire à temps car prévenir vaut mieux que guérir une maladie » dit El Hadj Djiby .Il faut toujours attirer l’attention de chacun et tous sur des conséquences incalculables de ce métal précieux.

« Nous félicitons le gouvernement pour l’arrêt mais nous sollicitons une assistante particulière vu l’importance des éleveurs dans la société. Il est intéressant de signaler que le sacrifice d’un animal intéresse tout le monde donc l’éleveur occupe la première place dans la société » prévient-il

Par Bachir Baldé depuis Kounsitel pour couleurguinee.com. Tel :  622278093

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE