23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Kounsitel-Gaoual : un désordre favorable à coronavirus et autres maladies endémiques

Pour chercher l’or, faut-il trouver d’abord un abri. Les orpailleurs qui ont pris d’assaut Kounsitel l’ont appris à leur dépend. A cause d’un manque criard de logements, ils sont sommés de débourser entre 500 mille francs guinéens et autres montants pour louer un lopin de terre. C’est là où ils montent des huttes de fortune comme abris.

Depuis la découverte de l’or, les prix du loyer ont flambée dans cette petite sous-préfecture bâtie sur un bowal. Et ce sont de petits bâtiments que l’on compte au bout des doigts. Ils sont dépourvus de toilettes publiques. C’est la vie des orpailleurs à Kounsitel. Et les grandes pluies commencent déjà. Il y a forcément des risques de maladies diarrhéiques et la covid 19 alerte un conseiller qui se dit inquiet dans cette atmosphère d’orpailleurs et autres spéculateurs qui ignorent tous des mesures barrières.

On constate une absence totale des agents de vaccination à Kounsitel. Les autorités sont débordées nous a dit le sous-préfet.

Pour gagner de l’argent, les autochtones utilisent leurs lopins de terre pour installer des personnes dans des hangars. C’est une occasion pour les habitants de Kounsitel déclare une veuve de la localité.

Des citoyens interrogés se félicitent des domaines hérités de leurs parents décédés depuis des décennies. Les orpailleurs qui ne trouvent pas satisfaction à Gaoual centre retournent à Kounsitel pour installer des huttes de fortunes, sous le nez et la barbe des autorités qui délivrent des tickets à chaque occupant.

Depuis que le gouvernement a passé un communiqué interdisant l’exploitation de l’or à Gaoual et à Kounsitel, certains orpailleurs sont partis, d’autres sont restés en attendant que le gouvernement autorise l’exploitation. Un autre constat sur le terrain, c’est que certains cadres face à cette pagaille laissent faire tout simplement parce qu’ils sont retraités, non remplacés, c’est le cas du sous-préfet. Les autorités de Conakry doivent agir vite pour sauver les citoyens  et éviter le pire à Kounsitel par ces temps de pandémies estime un citoyen de la localité.

Par Bachir Baldé depuis Kounsitel centre pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE