26.1 C
New York
jeudi, juillet 7, 2022

Buy now

spot_img

Mamou : un journaliste agressé en pleine émission par un conseiller communal

A Mamou, dans la matinée de ce jeudi 12 août 2021, un journaliste du groupe media Global FM a été agressé alors qu’il était dans le studio A de la radio et en pleine émission.
Selon les informations recueillies sur place, c’est un cadre de la mairie de Mamou qui l’aurait trouvé dans le studio et l’a agressé. Il l’a traité de démagogue.

‹‹ Ce matin, nous avons été victime d’une agression perpétrée par un des conseillers communaux de Mamou qui est venu s’infiltrer dans notre studio sans autorisation en proférant des injures, et des menaces alors qu’on est en pleine émission. Dans ce direct, on avait fait appel à la DPJ de Mamou à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, pour venir parler de cette journée. Et cela a coïncidé avec une initiative d’assainissement de la commune urbaine de Mamou que cet élu a entreprise. On parlait de cela dans l’émission. On a invité le responsable du cadre de l’assainissement de la commune de Mamou à prendre ses responsabilités et à accompagner cette initiative. En même temps faire un suivi partout où ces gens-là vont passer assainir. Nous lui avons dit aussi de faire un suivi auprès des citoyens pour ne pas qu’ils salissent l’endroit. Certainement l’invite l’a choqué il était à l’écoute. Il est venu à la radio, au lieu d’attendre à la réception dire ce qu’il est venu faire, automatiquement il est venu dans la salle de rédaction et il ne s’est pas limité là, il est venu s’infiltrer dans le studio principal. Dès qu’il est rentré, il a commencé à proférer des injures en nous qualifiant de journalistes démagogues ›› a dit le confrère attaqué Thierno Mamadou Sow.
La direction de la radio a été informée de cette situation. Elle a pris la décision de saisir les autorités compétentes.

‹‹ Nous avons alerté la direction générale et elle a jugé nécessaire de lui faire appel devant la loi. Nous avons porté plainte contre lui au niveau du commissariat central de police de Mamou. Il s’est présenté on a fait le procès-verbal. Nous avons alerté aussi l’URTELGUI, la HAC et les autorités en charge de la communication à tous les niveaux » a ajouté ce confrère.
Ce même journaliste avait été agressé par des agents de la sécurité en mars 2020 avec trois de ses collègues alors qu’il couvrait le dépouillement dans un bureau de vote

De Mamou, Djibril Timbo Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE