18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Cartes d’identité biométrique : Faut se lever un 40 février pour l’avoir vite fait !

Se procurer une carte d’identité nationale biométrique par ces temps qui courent est un véritable calvaire pour les demandeurs. Plusieurs d’entre eux ont déposé leurs dossiers il y a un mois pour certains et deux mois pour d’autres. L’attente demeure encore.

Abdoulaye Diakité a fait le dépôt de ses dossiers à la mairie de Ratoma le 28 juin pour la quête d’un extrait de naissance biométrique dans un premier temps, mais jusqu’à nos jours, dit-il aucune nouvelle des autorités chargées de suivre les dossiers. Il se dit déçu de la lenteur administrative qui se rattache à cette opération.

« C’est vraiment décevant, si officiellement on dit que le temps maximum pour obtenir sa carte est deux semaines alors que mes dossiers ont fait un mois deux semaines sans aucune nouvelle fiable. C’est le 28 juin que j’ai déposé mes dossiers à la mairie de Ratoma. Ils m’ont dit après qu’ils vont m’appeler une semaine plus tard. Heureusement, j’ai pris le numéro du service chargé de ces dossiers au cas où je n’obtiendrai pas de nouvelles d’eux. C’est après deux semaines sans être appelé par le service, que moi j’ai appelé le numéro en question, la personne qui a décroché le téléphone m’a laissé entendre qu’ils s’occupent des dossiers déposés au mois de juin d’abord, que pour le mien, c’est dans la catégorie « juillet ». J’étais tellement furieux que j’ai raccroché le téléphone. J’ai compris finalement que rien n’est fait encore, et même la semaine dernière, je l’ai appelé aussi mais, c’est toujours les mêmes réponses » s’est-il lamenté.

Cet autre demandeur nommé Siradiou est dans la même situation, il peine à obtenir sa carte d’identité qu’il a tant attendue mais il a trouvé finalement une solution pour pouvoir vaquer à ses occupations sans aucune contrainte.

« Moi, lorsque j’ai compris que c’est lent, j’ai trouvé une autre solution, parce que je ne peux pas rester sans aucune carte sur moi, donc, je suis allé chercher les anciennes cartes, donc actuellement c’est ce que j’utilise, et là-bas la procédure est rapide maximum une semaine et tu récupérés ta carte  » a-t-il entonné.

À rappeler que le Commissaire divisionnaire Mamadouba Paye Camara disait ceci lors d’une conférence de presse: « nous avons des machines capables d’imprimer 300 exemplaires par heure. Il y a cinq grandes imprimantes qui peuvent faire des milliers de cartes par jour. La police n’a donc pas d’excuse après un délai de deux semaines… » disent des citoyens déçus.

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE