29.6 C
New York
dimanche, juin 26, 2022

Buy now

spot_img

Conakry : Des salariés de la société Albayrak détenus ( syndicat)

Selon le syndicat de la société, une trentaine de frondeurs de la société de transport urbain albayrak sont détenus à l’ECO 4 de Matoto.

« Lundi dernier, à 6 heures du matin, nous sommes venus au dépôt, on est rentré. Les responsables des opérations nous ont demandé de travailler. Nous avons dit simplement que nous sommes en grève. On n’est pas venu pour travailler mais pour observer notre mot d’ordre de grève. Les discussions ont commencé. Les responsables des opérations ont continué à faire du forcing au niveau des travailleurs. Et nous, en tant que syndicaliste, nous leur avons dit de ne pas prendre les bus comme nous sommes en grève. Les travailleurs nous ont écoutés. Et ils ont demandé à l’ECO 4 de la gendarmerie de Matoto d’intervenir. Donc, c’est ce que commando et son équipe ont fait. Les gendarmes sont venus dans la cour et ont pris quelques syndicalistes » explique Aboubacar Mariam Fofana le secrétaire général du syndicat des travailleurs de Albayrak

Il est revenu sur la situation des travailleurs détenus.

« Ils ont été maltraités. Il y a des femmes qui sont là-bas. Ils sont au total 36 travailleurs qui ont été arrêtés. Parmi ces 36, il y a 15 receveuses (les femmes qui vendent les billets dans les bus). Il y a certains qui sont en début de grossesse. Et parmi les contrôleurs, il y a deux personnes qui sont malades, qui ont été opérés 2 fois. On reproche aux travailleurs d’avoir vandalisé les bus, sans aucune preuve. Aucun bus n’a été vandalisé. Ils sont incapables de payer 50 000 fg par jour mais hier lorsqu’ils ont pris des travailleurs ailleurs, ils les ont payés 50 000fg par jour » a-t-il révélé.

Ces employés revendiquent une amélioration de leur condition de vie.

          Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE