29.6 C
New York
dimanche, juin 26, 2022

Buy now

spot_img

Santé : Il y a 500 cliniques clandestines de Conakry

Dr Damani Keïta, l’inspecteur général du ministère de la santé interrogé ce matin dans l’émission « Mirador de Fim Fm » affirmé qu’après avoir fait des enquêtes ils ont découvert 500 cliniques clandestines dans la zone de Conakry et selon lui la plus part de ces cliniques appartiennent à des Chinois et des Coréens.

« Ne disposant pas de documents légaux leur permettant d’exercer en Guinée, ils ont été mis aux arrêts  Ce ne sont pas seulement des Guinéens, il y a des Asiatiques qui sont dedans. Des gens qui n’ont même pas la formation de médecin, mais qui se déguisent en médecins. Ils ont des appareils qui n’ont aucune compétence pour faire de vrais diagnostics. C’est une sorte d’arnaque. On a fait des recoupements et on a trouvé qu’il y a certaines cliniques qui se sont déplacées, c’est-à –dire, d’un quartier à un autre ou d’une commune à une autre,  pensant pouvoir échapper à l’équipe d’enquête » explique-t-il.

A la question de savoir quelle commune vient à la tête de ces cliniques clandestines, ce médecin répond.

« Après notre enquête, la commune de Matoto vient en tête suivie de la commune commune de Rotoma »

Pour finir, cet inspecteur général de la santé dit qu’ils vont se battre pour que toutes ces cliniques arrêtent de fonctionner.

« Nous allons nous battre partout par tous les moyens pour arrêter toutes les cliniques clandestines »  a coupé court ce journaliste.

 Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE