27.1 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

Buy now

spot_img

Examens nationaux : A chacun sa littérature après les résultats 

Au complexe scolaire El Hadj Mamadou Baldé (EMAB), il y a eu 38 admis sur 43 candidats présentés au BEPC et 7 candidats admis sur 11 soit 70% au baccalauréat .Deux candidats de cette école se sont illustrés lors de ces examens. Angeline Billivogui 15 ans élève au complexe scolaire EMAB est parmi eux. Elle se dit heureux.

« Je rends grâce à Dieu parce qu’il m’a accordé le courage et j’ai pu réviser et apprendre mes leçons. Je remercie également mes parents et mes professeurs. Les cours en classe et ceux de la révision ont contribué à ma réussite. Sur Conakry, j’ai été 56ème et dans mon école d’origine, j’ai été la première. Je suis très très heureuse » dit-elle sourire aux lèvres.

Mamadou Sidy Diallo, candidat en Terminale Sciences Mathématiques étudie dans le même établissement que la précédente intervenante. Il est passé également à cet examen au rang de 87ème de la République. Malgré ce classement, il dit qu’il s’attendait mieux.

« Ce n’était pas mon objectif visé parce que je voulais être parmi les lauréats comme le souhaitait les responsables de notre école. Mais qu’à cela ne tienne, je me réjouis de cette réussite. Je suis très content là où je suis comme ça » dit-il

Réussir à un examen n’est pas chose aisée reconnaît ce futur étudiant qui nous livre son secret de réussite

« C’est très simple. Une fois que je quitte l’école, je révise très bien mes leçons à la maison. Je pars dans les groupes de révision. Je n’ai pas perdu mon temps à me recréer. Et mieux, je crois en Dieu. Je ne ratais pas les 5 prières quotidiennes. J’implorai Dieu pour qu’il m’aide à avoir ce que je cherche qui est mon Bac » explique ce nouvel universitaire qui compte s’employer mieux l’année prochaine. Il exhorte ses collègues qui ont échoué à redoubler d’effort

« Je vais leur dire que ce n’est pas la fin du monde. Dès fois, quand vous regardez, le Tout Puissant passe par l’échec pour vous rendre victorieux. Il pourront réussir à l’avenir » dit-il.

Mamadou Oury Barry est l’admirateur général de ce complexe scolaire. Satisfait du résultat obtenu, il dévoile la clé de voûte de cette réussite des candidats de son établissement

« Chez nous ici, dès le début, nous avons instauré des évaluations mensuelles sanctionnées par des bulletins pour pouvoir cerner les problèmes afin de les éradiquer avant ces examens. J’avoue que cela n’a pas été facile, mais les résultats nous ont rendus fiers de ce que nous avions consenti comme effort » dit-il.

Nous avons visité également l’établissement public Denis Galema Guilavogui.

Selon Bangoura Djibril, Professeur d’économie, le taux de réussite dans cette école n’est pas satisfaisant

« Les résultats ici sont vraiment catastrophiques. Au BEPC, il y a eu 55 candidats admis dans 270 candidats présentés. Au lycée, on a présenté 130 candidats. Et sur les 130, il n’y a eu que 16 admis au total (en Terminale Sciences Expérimentales, il n’y a qu’un seul admis, en TSM, il y a eu 11 et en TSS, il y a eu 4 admis) » a-t-il révélé.

Jean Michel Loua est candidat au BEPC dans cet établissement. Il n’a pas réussi : « Aujourd’hui, je suis vraiment déçu. Je ne m’attendais pas à l’échec car on s’est battu quand même. Mais, ce n’est rien. On dit toujours que l’échec apprend » dit ce jeune qui compte se présenter à nouveau l’année prochaine à cet examen.

  Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE