18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Le porte-parole des militaires : «  La personnalisation de la vie politique est terminée » ( le porte-parole à la télévision)  

Après les tirs de Kaloum, un porte parole du Comité national de Rassemblement et du Développement, entouré de certains de ses collègues d’armes est apparu à la télévision nationale pour s’exprimer sur le coup d’Etat. Ci-dessous l’intégralité de ses propos.

Nous avons décidé à partir de l’instant de dissoudre la Constitution car nous allons réécrire une Constitution ensemble cette fois-ci pour toute la Guinée. Nous allons nous rassembler, les quatre régions, la diaspora, les Guinéens de l’étranger, tous ensembles, nous allons effectuer une consultation autour de l’avenir de ce pays.

La personnalisation de la vie politique est terminée. Nous n’allons plus confier la politique à un homme, nous allons la confier au peuple. Nous venons uniquement pour ça. Ce qui est le devoir d’un so’dat. La seule chose qui nous amène. C’est cela le devoir d’un soldat de sauver le pays. Nous allons mettre en place un système qui n’existe pas et ce système, il faut qu’on le fasse tous ensemble.

Il y a eu beaucoup de morts pour rien, beaucoup de blessés et beaucoup de larmes alors qu’on aime tous la Guinée. Il est temps pour nous de se comprendre. De se tenir la main, de s’asseoir, d’écrire une Constitution qui est adaptée à nos réalités, capables de régler nos problèmes Si vous voyez l’état de nos routes, si vous voyez l’état de nos hôpitaux. Vous vous rendez compte qu’après 72 ans, il est temps de se réveiller, il faut qu’on se réveille et qu’on se donne les mains.

Et qu’on apprenne à s’aimer comme on avait l’habitude depuis. Pour ce faire, nous avons dissous la Constitution, le gouvernement est dissous. Nous allons dissoudre les institutions

La fermeture des frontières terrestres pendant une semaine. Et nous allons voir après les frontières aériennes comment faire. Avec tous nos camarades, nous allons trouver la solution pour sortir de cette gabegie.

Donc, nous appelons nos frères d’armes des unités de toute la République de se mettre du côté du peuple. Cette fois ci pour pouvoir aider le peuple à sortir de ça parce qu’on a besoin de sortir de cette ornière.

Nous invitons également chacun en ce qui le concerne de rester dans ses casernes et continuer les activités régaliennes. C’est protéger la population, les frontières. C’est le combat qu’on doit continuer.

Nous allons engager une consultation nationale. pour ouvrir une transition inclusive et apaisée. Plus personne ne doit mourir pour rien. Rien ne doit plus mourir pour la politique parce que nous avons mis la politique devant. Nous avons oublié aussi ce que nous sommes Nous allons travailler ensemble avec tous nos partenaires bi et multilatéraux. Aussi rassurer les engagements vis à vis des organisations internationales. Le Guinéen respecte sa parole.

C’est cela la dignité, l’harmonie entre le dire et faire. Et qu’est-ce que disait Jerry Rawlins? Il dit que si le peuple est écrasé, par ses élites, il revient à l’armée de rendre au peuple sa liberté. Car nous venons tout du peuple de Guinée. Je vous remercie peuple vaillant de Guinée.

Je sais qu’on est capable de prendre notre destin en main. Nos anciens qui sont morts vont être fiers de nous. J’espère que cette fois ci, nous allons arrêter de nous battre pour rien car la Guinée, elle est belle. Nous n’avons plus besoin de violer la Guinée, nous avons besoin de lui faire l’amour tout simplement

Transcrits et mis en forme par Abou Bakr et Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE