18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Vaccin contre coronavirus : C’est devenu compliqué !

Apparemment, c’est la course contre la montre dans les centres de vaccination contre coronavirus à Conakry. Au centre de traitement épidémiologique de Gbessia CTEpi où nous nous sommes rendus ce week-end, les agents sont envahis par des citoyens qui font la queue pour le vaccin.

Les agents commis à la tâche ont un registre d’appel. Certains citoyens, notamment ceux qui ne peuvent pas se tenir debout ou qui redoute le soleil cherche un abri où ils s’asseyent à même le sol.

Venue prendre sa première dose, Bamba déplore une lenteur certaine.

« Je suis là depuis 6 heures 45 minutes. Je me suis enregistré depuis hier soir. Mais, l’équipe qui est là n’est pas en mesure de gérer la foule. Parce qu’au moins, il faut qu’il y ait 2 ou 3 boîtes qui doivent s’occuper des gens. Mais ici, avec un seul agent vaccinateur, on ne peut pas gérer cette foule. Je n’apprécie pas le service-là » dit-il

Justement au moment où nous sommes arrivés au lieu où l’équipe de vaccinateurs se trouve, nous avons entendu un vacarme

« C’est eux (les agents ndlr) qui organisent tout ça parce que les gens sont là en rang tranquillement et ils viennent nous partager en deux groupes. Ceux qui étaient derrière se retrouvent finalement devant. On ne sait pas s’ils ont des parents ici ou ce qui se passe. En tout cas, ils privilégient certains parmi d’autres. Et nous n’apprécions pas cela » se fâche ce citoyen.

Mariama Siré dit avoir passé plusieurs heures d’attente. Elle n’était pas encore enregistrée.

« Je suis venue à 10 heures, mais il y a d’autres qui m’ont dit qu’ils sont là depuis 6 heures et qu’on ne les a pas appelés encore. Il semble que la liste d’hier n’est pas arrivée à terme. Donc du coup je préfère rentrer et revenir demain à la première heure » dit-elle.

Malgré le retard qu’il a accusé Ibrahima Sory Sylla s’est vacciné enfin. Il se réjouit

« Je ne peux que me réjouir. Dieu merci ! Enfin je peux rentrer tranquillement chez moi » a-t-il estimé.

Alpha Kabinet Diabaté est le coordinateur de la sécurité postée à la rentrée au grand portail. Il s’est exprimé aussi.

« Vous avez vu l’atmosphère où nous nous trouvons ici comme ça. On est débordé par les citoyens. Tout le monde veut se faire vacciner en un seul coup. Et ça c’est impossible. Mais Dieu merci, ça va à pas de caméléon mais sûrement. Les citoyens ont accepté de venir se faire vacciner, c’est une aubaine aussi pour nous de les recevoir. C’est pourquoi on fait même un décalage horaire. Tout ça c’est pour satisfaire les gens » dit-il trempé de sueur.

Ces citoyens invitent l’équipe chargée de la vaccination à changer de mode opératoire.

      Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE