11.5 C
New York
samedi, octobre 1, 2022

Buy now

spot_img

Transition : Un émissaire des Nations Unies à Conakry !

Ce lundi, Mahamat Saleh Annadif, le représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel était à Conakry. Il a rencontré le Colonel Mamady Doumbouya. Avant de quitter Conakry, il s’est exprimé à trois reprises. Ci-dessous ces déclarations

A sa descente d’avion

Nous sommes  venus vous écouter, constater et voir comment les Nations Unies, comment la communauté internationale, peuvent vous accompagner pour que la paix, la stabilité et surtout l’unité de la Guinée puissent être préservées. Au nom du Secrétaire Général, je vous dis que nous sommes là pour vous écouter et pour voir comment on peut ensemble travailler pour que nous puissions dépasser cette phase difficile que nous connaissons, sinon pas mieux que vous, mais que nous connaissons également

 Au Salon d’honneur de la Junte au Palais du peuple avec le Colonel Doumbouya

Suite au changement intervenu en Guinée le 5 septembre 2021. Depuis ce changement, nous sommes en contact avec les organisations régionales, sous régionales, notamment la Cedeao et l’Union Africaine qui ont effectué déjà une mission ici. Et aujourd’hui, notre déplacement ici s’inscrit dans le cadre de venir aux côtés des nouvelles autorités, échanger avec elles, sur ce qu’il y a lieu de faire et voir comment la communauté internationale, en coordination avec les organisations régionales et sous régionales, la Cedeao et l’Union africaine, peuvent accompagner cette période assez difficile. Pour que la Guinée puisse sortir de cette situation

 A l’aéroport, peu avant de monter dans l’avion pour le retour

 Depuis le changement qui est intervenu le 5 septembre 2021, le Secrétaire général des Nations Unies en coordination avec la Cedeao et l’UA suit de façon suivie, la situation au niveau de la Guinée et c’est dans ce cadre que je suis venu aujourd’hui, accompagner, d’une délégation pour rencontrer les nouvelles autorités. Nous avons profité également de notre séjour pour rencontrer toute la classe politique, toute la communauté diplomatique pour simplement les écouter et voir dans quelle mesure, la communauté internationale, les Nations Unies et la Cedeao peuvent accompagner la Guinée dans cette période difficile pour sortir de la crise. Et nous avons écouté les uns et les autres, et tous convergent pour nous dire «  on a besoin de vous. Vous devrez être à côté de nous pour que la Guinée puisse sortir de cette situation que, tout le monde, reconnait qui est assez difficile.

De tout ce que j’ai entendu, je pars avec un sentiment plein d’optimisme. Mais, je place encore beaucoup d’espoir dans les concertations qui vont commencer demain entre les Guinéens, eux-mêmes,  parce que quel que soit ce que la communauté internationale dira ou fera,  le sort de la Guinée, c’est ce que décideront les Guinéens eux-mêmes.

Propos recueillis par Mamadou Yaya Bah et Aissatou Diallo pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE