18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Conakry: la jeunesse a savouré les délices du 2 octobre

Ce samedi, les Guinéens se sont massivement mobilisés au rond-point de la minière située dans la commune de Dixinn pour célébrer le 2 octobre date à laquelle la Guinée a eu son indépendance et sa souveraineté. Ce lieu de rassemblement a été choisi par les fêtards qui manifestaient leur joie. C’est le cas de Mariam Barry la vingtaine qui  affirme n’avoir pas l’habitude de célébrer cette date. Mais vu que le 2 octobre cette fois-ci a coïncidé avec l’avènement de la transition voilà pourquoi elle s’est invitée à la fête.
« Aujourd’hui, je suis très contente. Les années passées ont été dures. Il y a eu tellement de galère. Je souhaite qu’il y ait le changement. C’est ma première fois de fêter le 2 octobre. Comme c’est le début du changement avec le Colonel Mamadi Doumbouya, c’est pourquoi je suis là aujourd’hui » justifie la jeune fille.
Kabinet Sylla était également à la ferveur de cette réjouissance.
« j’ai remarqué quelque chose aujourd’hui en Guinée il n’y a que les Guinéens. Aujourd’hui, on n’arrive pas à distinguer qui est qui ici. Nous sommes tous ensemble ici. Donc je suis fier de cela » entonne-t-il.
Ce jeune déplore la non implication des autorités pour l’organisations d’une fête d’indépendance officielle et digne de nom
« Ils n’ont pas organisé une fête qui peut profiter à tout un chacun. Sinon c’est une fête que nous devons célébrer comme ça se doit notamment comme le temps de feu président Ahmed Sékou Touré et Lansana Conté. Malgré, on n’a pas vécu cette période du premier regime. Mais à l’avènement de Lansana Conté lui-même il fêtait. Le jour de l’indépendance c’est les bruits des migs des avions de combat et de chasse qui pouvaient nous réveiller. Quand on entendait ça, on se disait directement aujourd’hui c’est la fête de l’indépendance. Néanmoins, les jeunes se sont levés aujourd’hui. Ils ont fait leur carnaval à leur façon. C’est déjà bien. Nous avons l’espoir qu’avec cette transition, les choses vont changer » a souhaité ce Guinéen qui invite les nouvelles autorités à mettre une politique pour l’organisation de cette fête les années à venir.
Amadou Tidiane Bah alias « Black Mamba » a aussi exprimé son  sentiment
« Nous sommes très contents pour la célébration de cette fête et nous espérons que cette euphorie va continuer dans l’avenir. N’oubliez pas qu’il y a eu pas mal de choses les années passées. Maintenant, je pense que les Guinéens doivent tourner la page et penser à comment développer notre pays » a lancé ce jeune
Lansana Diawara coordinateur national de la maison des associations dit la célébration de cette année est particulière, parce que l’année passée, nous avons été gazés par les autorités d’alors, mais cette fois ci, nous fêtons dans la sérénité. Le 2 octobre ne peut pas passer sous silence, si pour le décrocher nos ancêtres ont accepté de mourir, et nous, pour la celebrer nous allons accepter de prendre des risques. Nous lançon un appel aux nouvelles autorités et nous pensons qu’ils respecterons leurs engagements.  » a-t-il espèré.
Dalanda Diallo mère de famille présente sur les lieux exprime sa satisfaction et profite de la fête pour  magnifier les actions du CNRD.  « je suis vraiment très contente aujourd’hui. De faite que alpha Condé a quitté et Colonel Doumbouya est arrivé pour reconcilier les Guinéens. Bref je célèbre la chute de l’ancien président Alpha Condé.» a-t-elle entonné.
Il est à faire remarquer que cette célébration a causé d’énormes bouchons à Conakry .
Par Abdoul Karim Barry et Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE