24.3 C
New York
lundi, juin 27, 2022

Buy now

spot_img

Le fichier electoral: le regard du juriste Mamadi 3 Kaba

Quelle nécessité d’une refonte du système électoral en Guinée ? Selon Mamady 3 Kaba juriste et ancien commissaire de la CENI, tout dépendra de la volonté du CNRD. Il indique cependant que la préoccupation actuelle devrait simplement être au niveau de la transparence des opérations électorales et non au niveau du fichier.
« Quand on dit système électoral. ça renvoie au mode de scrutin en général. Cela peut être une occasion pour nous de dire quel est le système finalement que nous voulons. Voulons nous rester dans le multipartisme intégral ou nous voulons par la disposition des choses aller à un bipartisme élargi ou absolu. Donc, le CNRD vraiment a manifesté une bonne volonté, un souci pour que les choses se passent telles qu’il souhaite. Cependant  nous devons être capables nous qui avons cette expertise là d’apporter notre idée au CNRD parce que n’oublions pas que le fichier électoral que nous avons ne date pas d’aujourd’hui. C’est un fichier pour lequel beaucoup de fonds ont été injectés pour son établissement et son amélioration quotidienne. Rappelons nous qu’en 2016 il y a eu le dialogue inter guinéen. Ce dialogue avait élaboré des conclusions parmi lesquelles l’audit complet du fichier électoral. Après cet audit, la veille en 2019, il y a eu un autre audit. La veille du double scrutin, il y a eu un autre audit. Et pour le scrutin du 18 octobre, nous avons fait un audit interne à la CENI pour justement élaguer toute les possibilités de doublons qui existeraient dans le fichier. Nous avons fait ce travail. Et après la CEDEAO a dépêché des experts qui sont venus eux aussi faire leur audit. L’ audit de 2018 avait fait des recommandations. Ces recommandations aujourd’hui à date celles qui restent, c’est pouvoir mutualiser le fichier électoral au fichier de l’état civil. Mettre les deux en cohérence. C’est ce qui reste. On a un fichier, je ne dirai pas qui n’a pas besoin d’être amélioré… . Là où il faut mettre le curseur, c’est la transparence qui caractérise les opérations électorales » à indiqué cet ancien commissaire de la CENI ce lundi chez nos confrères de FIM FM.
                   Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE