26.1 C
New York
jeudi, juillet 7, 2022

Buy now

spot_img

Guinee: les politiques ne contestent pas le choix qui porte sur Mohamed Beavogui à la Primature

Les acteurs politiques ont dit ce jeudi ce qu’ils pensent de la nomination du Premier ministre de la transition Mohamed Beavogui.

Docteur Ousmane Kaba président du Parti des Démocrates et de l’Espoir PADES pense que le nouveau chef du gouvernement sera en mesure de servir la Guinée.
« Je ne le connais pas particulièrement , mais je sais quand même qu’il a un bon parcours.Donc, je pense qu’il sera capable d’animer des équipes puisqu’il a l’expérience. Il doit être utile à la Guinée à mon avis » dit le numéro 1 du PADES.
Pour cet opposant, l’organisation des élections, la lutte contre la corruption doivent être les priorités du PM de la transition
« Pour qu’au sortir de la transition on ait des élections consensuelles avec tout ce que cela demande comme travail en amont. Et en même temps. maintenir la stabilité macro-économique c’est-a-dire éviter les grands dérapages économiques. La lutte contre la corruption doit être l’un de ses objectifs » estime Docteur Ousmane Kaba.
Le leader du parti Bloc Libéral Faya Millimouno pour sa part, parle d’un excellent choix du nouveau PM.
« Monsieur Beavogui a des compétences, l’intégrité avérée. Il a une expérience internationale très riche, il a également un carnet d’adresse à mon avis qui seront des atouts pour la conduite des affaires de cette période transitoire. Il n’est pas connu pour être affiché dans un parti politique. C’est une neutralité dont on souhaitait également ». Il estime que le couplage des élections pourrait être un avantage.
« Je crois qu’on économiserait de l’argent si on les couples premièrement. Deuxièmement on peut gagner en temps » voit Faya Millimouno.
Sidya Touré président du parti UFR lui, a aussi ajouté son grain de sel.
 « Je pense que son travail consistera à faire en sorte que les orientations qui seront données soient exécutées par le gouvernement qu’il aura à diriger et dont il aura participé au choix des individus. Je pense que Beavogui a les connaissances nécessaires pour mener à terme un tel travail. Il faut travailler en connivence avec le président de la transition. Le problème des élections n’est pas lié de faite que Beavogui a fait la FAO, le FIDA, la question c’est à nous politique. Il ne faut comparer les deux situations, en 2010 ce n’était pas le premier ministre qui a changé les résultats mais le président de la transition. Dans ce sens là, il faudrait qu’on se donne les mains pour ce qui est de l’organisation des élections. Parfois on oublie souvent le point nodal de la transition ça va être de mettre en place un fichier pour aller aux élections. En ce qui concerne les élections au niveau des chefs de quartier. nous ne cautionnons pas du tout cela pour le moment. » a-t-il entonné
                  Par Abdul Karim Barry et Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE