26.9 C
New York
lundi, juin 27, 2022

Buy now

spot_img

Éliminatoires 2022 : le Syli national a perdu sa crédibilité (Par Kain Naboun Traoré, journaliste sportif)

Trois degrés de déception en trois matches disputés dans les éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022 zone Afrique. Le Syli National de Guinée s’est encore fait accrocher par le Soudan sur le score de 2 buts partout dans cette campagne mondiale ce mercredi à Agadir.
Après le nul (1-1) le mercredi dernier, le Syli Senior, peu influent, imprécis dans ses actions a manqué de vivacité et s’est éteint ensuite.
Et pourtant les joueurs guinéens ont transpercé le mur soudanais dès le début de la deuxième période. Mais ils ont vite vu les crocodiles du Nil renversés la vapeur dans les ultimes minutes du jeu.
Performants ces derniers temps dans leurs clubs, Naby Keita et ses coéquipiers n’ont pas pesé face aux crocodiles du Nil. Ils ont cruellement manqué de précision, de réalisme au rendez-vous de cette messe internationale.
Le milieu de terrain de Liverpool qui pouvait apporter le danger dans le camp adverse et servir ses coéquipiers de bons ballons, comme meneur de jeu ou joueur de soutien n’a pas du tout été actif.
Ces multiples manques de réalisme pourraient coûter cher à la Guinée si les encadreurs et les joueurs ne revoient pas leur cahier de charge.
Les joueurs actuels du Syli National sont tout sauf patriotes sur le terrain. Ils ont créé une désillusion totale chez les supporters guinéens qui s’attendaient à un grand exploit au cours de cette double confrontation contre le Soudan.
 Figurant parmi les favoris du groupe I, l’équipe nationale guinéenne a totalement manqué d’efficacité avec énormément de défaillances tactiques et défensives et une défense poreuse.
Des erreurs qu’il faut corriger avec le match Guinée-Maroc le 12 octobre prochain au compte du match en retard de la deuxième journée de ces éliminatoires.
De surcroît, la Guinée se voit occuper la troisième place avec trois points en trois matchs disputés. Elle a inscrit 4 buts et encaissé 4.
Aujourd’hui, il n’y a plus de confiance  entre le Syli et son public à cause des mauvais résultats dans la quasi-totalité de ses matchs dans ces éliminatoires.
À qui la faute ? Les joueurs ou le coaching ? Ce qu’il faut retenir, les responsabilités sont partagées…

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE