18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

  Transition : Soutien aux actes légitimes posés par le CNRD

                                      CONTRIBUTION N°8 : S-09/10/21

    Cette note est particulièrement adressée aux opérateurs économiques

Chers Guinéens, encore une fois bonjour. Je prends la parole car on dit chez nous que trop de viande ne gâte pas la sauce et pourquoi ?

Le CNRD, dans le respect de sa feuille de route a commencé à nous doter des organes de la transition dans un contexte assez traumatisé pour 63 ans d’existence raté sur le plan du respect des droits humains et du développement.

La méthodologie appliquée par le CNRD au mal profond du Guinéen, est intelligent pour ne pas heurter les différentes sensibilités du pays qui ont du mal à cohabiter.

En effet la disparité entre les classes sociales, les inégalités, la mauvaise répartition des ressources, l’impunité, le protectionnisme des privilégiés voleurs et criminels à col blanc, le favoritisme, les promesses électoralistes non tenues ont été des maux partagés par l’ensemble des Guinéens.

Face à ces traumatismes multiples, Dieu a récompensé ce peuple martyr de Guinée, en portant actuellement sur sa destinée ces fils bénis sous la conduite de notre Président le Colonel Mamadi Doumbouya, c’est une chance à ne pas lâcher dans le strict respect de sa parole donnée. Je le dis sans complaisance, peu importe. Ce qui est utile aujourd’hui, c’est que les Guinéens expriment leur avis sans s’attendre à une récompense matérielle, qu’il arrête de reste dans leur salon pour développer des théories constructives qui ne sortent pas des maisons ou à en vouloir à critiquer ceux qui défendent les vertus républicaines.

De toutes les façons le CNRD, doit multiplier les efforts et s’armer de vigilance et de rigueur. Le jour que le bonheur y sera, chacun sera PARRAIN.

Je salue la nomination de Monsieur Mohamed BEAVGUI comme Premier Ministre de la transition. C’est un choix utile et profond dans sa signification. L’homme parfait, c’est pour Dieu et le poste est unique. Les faits nous édifierons, mettons la balle à terre et avançons pour Sortir de ce panier à crabes que nous avons tous créé et entretenu pour phagocyter notre bien-être. L’Etat-Nation se mérite par la maitrise des indicateurs de développement.

Dans le soutien de cette action salvatrice :

  • Encourageons le CNRD à respecter ces engagements
  • Soutenons le Premier Ministre et son Gouvernement sans arrière-pensée
  • Regardons l’avenir
  • Sortons des si et ça et de l’esprit communautariste
  • Retenons que chacun sera jugé à travers sa parole donnée

Après la baisse du prix du carburant à la pompe, l’ouverture des frontières que le CNRD n’avait pas fermées, la libération sans calculs des prisonniers politiques, la visite des tombes, le respect des anciens Présidents sont entre autres, que toute âme reconnaissante doit saluer.

Le Guinéen souffre et est habitué à la souffrance, de manière que même si tu offres le stade à 10 Guinéens pour s’asseoir, il faudrait avant tout, qu’ils se bousculent à la porte d’entrée, s’insultent pour finalement trouver qu’il y en a pour tout le monde.  Apprenons à être normatifs.

Dans ce pays nous savons que les investisseurs dont les commerces ont souffert des dérapages politiques ayant négativement impacté le panier de la ménagère. J’estime que ceux qui sont là essayent de mettre en place un mécanisme utile pour résoudre un certain nombre de questions.

A propos un devoir citoyen impérieux est indispensable à mon sens, pour accompagner et rendre heureux ce peuple. Nous savons tous, qu’il existe des opérateurs économiques qui sont en intelligence avec certains responsables des fiscalités ou des régies pour bipasser les règles, sans pour autant baisser les prix ou stocker jusqu’à la veille du ramadan pour monter les prix.

Pour la circonstance, je souhaite humblement, que cette catégorie de la société, accompagne le CNRD en lui accordant cette faveur pour le peuple de Guinée : LA BAISSE VOLONTAINE ET UNANIME DU PRIX DES DENRHEES DE PREMIERE NECSSITE pour une période moratoire, en attendant les rencontres décisives pour une meilleure organisation du commerce. Je sais que c’est dur, l’argent on le laisse ici pour mourir ainsi que les bâtiments. Les audits nous révèlent déjà cela si un jour on a la chance de comprendre.

Faites-le pour vous, vos enfants et votre religion mais pas pour le gain, vous avez assez perdu et le peuple pleure. Je vous rappelle qu’HARPAGON avait attrapé sa main dans sa poche pour crier au VOLEUR à cause de sa cupidité.

Nous vivons dans un système de vases communicants ou on peut punir chacun d’entre nous. Pour une fois regardons-nous en face en Homme tout court.

Pardonnez-moi, nos histoires ne finiront jamais à bientôt.

Mamadou Cellou DIALLO

celloulabeau@yahoo.fr

 

 

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE