27.1 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

Buy now

spot_img

Justice: des avocats invitent la junte à abolir la peine de mort en Guinée

 L’ONG « Même Droit pour Tous » a célébré en différé de la journée internationale pour l’abolition de la peine de mort. Une journée instaurée par les Nations Unies. A l’entame de ses propos Me Frédéric Foromou Loua Directeur exécutif de ladite ONG a fait l’état des lieux de cette pratique depuis sous feu Sékou Touré
« Nous avons traversé des moments où véritablement on a procédé à des exécutions publics. Des gens ont été pendus. Et cela a continué même pendant le 2ème régime de feu Général Lansana Conté. Le dernier en date c’était le groupe de Mathias qui avait été condamné à mort en 1996 et finalement ils ont été exécutés lorsque Mr Abou Camara était le ministre de la justice. Depuis cette époque la situation a évolué » a-t-il expliqué
La question de la peine de mort a connu plusieurs évolutions en Guinée. Me Frédéric Loua est revenu sur quelques changements intervenus
« En 2016, à l’occasion du vaste programme de réforme de la justice, la Guinée a adopté un nouveau code pénal. Et dans ce code pénal vu que il y avait la pesanteur socio culturel qui militait en faveur de la peine de mort,  le législateur à l’époque n’a pas voulu heurter les sensibilités nationales. Et on a omis la peine de mort dans le code pénal. On n’a pas interdit de façon express. Ensuite à l’occasion du vote de la loi sur l’armée en 2017 également il ya eu confirmation de cette avancée là. On a essayé d’omettre la peine de mort dans ce code là. En 2020, lorsque l’ex président Alpha Condé voulant adopter la nouvelle constitution, ils ont glissé sur l’article 5 de la constitution pour dire que la peine était désormais interdite en Guinée » rappelle cet avocat qui plaide les nouvelles autorités du pays pour une ratification visant à abroger la peine de mort en Guinée
« Il est important que ce plaidoyer soit conduit non seulement pour que la Guinée inscrive dans sa constitution qui va être soumise à un référendum l’abolition de la peine de mort. Également demander aux autorités de ratifier le protocole facultatif visant à abolir la peine de mort » plaide le patron de l’ONG « Même droit pour tous »
                  Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE