30.4 C
New York
samedi, juillet 2, 2022

Buy now

spot_img

Exactions sur l’axe : le CNRD présente des excuses publiques

Une délégation de Colonel Mamadi Doumbouya conduite par Mohamed Lion Bangoura était ce samedi à la mosquée turque de Bambéto. Les membres ont échangé avec les familles des victimes de l’axe lors des manifestations politiques sous le régime Alpha Condé.
Cette démarche, disent ils, vise à panser les plaies et à atténuer les douleurs de ces familles.

D’entrée. le délégué de Colonel Doumbouya a demandé pardon aux parents des victimes.
El Hadj Ousmane Baldé « Sans loi » a salué l’acte.
« je vous prie de pardonner parce que ce n’est pas un bourreau qui vous demande de pardonner. C’est un innocent. Il a fait cela parce que c’est un croyant guinéen comme nous autres , un fils de ce pays . Il a assisté à tous ce qui s’est passé durant l’ancien régime. C’est pourquoi il a décidé de se lever et libérer les Guinéens. Donc, une fois encore, je demande à la population de pardonner et de rester patiente derrière le CNRD comme ils l’ont déclaré dans leur première déclaration ils respecterons leur engagement vis-à-vis du peuple »
Hadja Issatou Baldé a représenté les femmes victimes
« Je prie Dieu pour faire avancer cette réconciliation qui nous a regroupés ici. Ce que je vous demande c’est de pardonner. On ne sait jamais la vie » a laissé entendre cette mère de famille.
Parmi les familles des victimes, figurait la femme de Roger Bamba l’ancien militant du parti UFDG décédé à la maison centrale de Conakry. Christine Bamba réclame justice.
« Moi Christine je demande la justice. Sans la justice je ne veux pas pardonner. Pour le bonheur de la Guinée nous pouvons pardonner mais la justice avant le pardon » a-t-elle articulé
Mamadou Siré Diallo le porte-parole des jeunes leaders de l’axe a remercié la délégation de la junte.
« je commencerai par dire merci au CNRD. Il est à noter qu’avant le 5 septembre 2021, durant 11 ans les jeunes de l’axe se sont battus pour l’enracinement de la démocratie en République de Guinée. Et pour cela nous avons été traités de tous les noms d’oiseau. Mais, heureusement le Colonel Mamadi Doumbouya a parachevé ce travail. Nous le remercions pour tous les actes posés» a dit ce jeune de l’axe.
El Hadj Ibrahima Bah, le premier imam de la mosquée turque s’est aussi exprimé.
« Cette démarche entamée par ces autorités pourra nous amener là où on veut » a-t-il estimé
Dans la foulée, un des imams de la mosquée s’est défoulé en ces termes
« Nous, ici c’est le piment qu’on connaissait. On ne connaissait pas le miel ou le lait. Que Dieu fasse que grâce à l’équipe de Colonel Mamadi Doumbouya chaque guinéen soit rétabli dans ses droit » a prié ce sage .
        Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE