29.6 C
New York
dimanche, juin 26, 2022

Buy now

spot_img

Transition : les partis politiques recommencent les hostilités

Le départ précipité du président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo hier à la réunion de la COREDE chez Mamadou Sylla, le président du parti UDG enflamme les joutes. Était-t-il allé pour participer à la rencontre ou pour saluer son ami  Mamadou Sylla ?
Aux dires de Bah Oury, Cellou Dalein Diallo était attendu à cette réunion.
Chez les « GG » d’Espace FM ce vendredi, il est revenu sur ce qui s’est passé au siège de la COREDE.
« la préparation n’a pas été suffisamment approfondie entre les médiateurs qui étaient Ousmane Doré et Elhadj Cellou et le président de l’inter coalition. Ce qui a fait que ce qui était bien parti, malheureusement, s’est terminé en queue de poisson » a-t-il déclaré
Bah Oury estime qu’il suffit juste de jeter un regard sur le passé pour comprendre la source de ce problème
« Lors du précédent régime au niveau de la COREDE nous avions écrit à l’ensemble des autres plate-forme politiques sur la nécessité de se concerter pour voir comment on pouvait avoir une démarche convergente par rapport au choix des deux représentants pour siéger au niveau du cadre de dialogue politique. Entre temps. il y a eu l’événement du 5 septembre qui a remis tout à zéro. Par la suite, après le 5 septembre, les choses ont changé, nous avons écrit aux mêmes plate-forme pour dire que le contexte politique de notre pays nécessite que nous tous nous nous retrouvions pour avoir une dynamique commune pour éviter des éparpillé mentis. Une date a été retenue et à la dernière minute, pour des considérations subjectives, certains ont refusé de se présenter et ça a foiré. Les choses ont continué à évoluer. Et la rencontre d’hier aurait été celle permettant d’engager des discussions véritables pour que l’ensemble de la classe politique se retrouve. Je pense que les choses ont foiré. C’est un déficit de communication entre le médiateur et la personne de Cellou Dalein Diallo » insiste l’ancien ministre de la réconciliation nationale.
À la question de savoir si effectivement le leader de l’UFDG était informé de la réunion d’hier, Bah Oury relativise.
« S’il dit qu’il n’était pas au courant, c’est la raison pour laquelle j’ai dit,  les échanges que Elhadj Cellou a eu avec Elhadj Mamadou Sylla, il devrait y avoir une meilleure coordination pour que de part et d’autres les choses soient très claires. Parce qu’on attendait l’arrivée de Cellou pour engager un processus permettant à la classe politique d’enclencher un processus de retrouvaille sur une vaste échelle » explique le numéro 1 de l’UDR
Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE