29.6 C
New York
dimanche, juin 26, 2022

Buy now

spot_img

Marche de Koloma 2: un malaise plane

Les jeunes et les femmes qui occupent le marché Koloma 2 situé dans la Commune de Ratoma sont fâchés contre Yacine Diallo, l’administrateur général de ce marché.
Dans une note que ce dernier nous a montré, il ressort que le maire de la commune de Ratoma Issa Soumah demande aux occupants des kiosques et magasins transformés en dortoir de les libérer avant le 5 janvier 2022.
« Depuis que ces derniers ont de nouveau appris la nouvelle, ils traiteraient Yacine Diallo de tous les noms d’oiseaux. Ils l’accusent de vouloir les sortir pour des fins de bail

 « Yacine et compagnies gèrent très mal ce marché là. Aujourd’hui, ce marché manque de tout. Alors que c’est le plus grand marché à Conakry. Il fait rentrer beaucoup d’argent mais sans aucune retombée. Il n’y a pas de toilettes publiques dans le marché, ni de forage, ni une mosquée. Il gère le marché de façon opaque. Même dans l’administration, ils ne sont pas d’accord. Il ne fait qu’à sa tête. Et il se nomme commandant. Comment un civil peut dire qu’il est commandant. C’est les titres là qui intimident certaines femmes ici. Ils ont baillé le marché de façon anarchique. Dans un premier temps, les gens ont été délogés ici sans préavis. Les gens ont perdu beaucoup de choses. Les étalagiste ont été déguerpis. Il y a un opérateur économique qui a récupéré l’espace. Il a placé des conteneurs. Et celui qui veut prendre un conteneur doit donner trois millions. Où ces femmes vont enlever cette somme alors qu’elles n’ont pas les moyens ? Et ce qui s’est passé ces derniers jours, ils ont sélectionné des magasins 600 000 FG par personne, on a logé des gens là-bas. Après une semaine ils sont revenus dire aux gens là de quitter. Et pourtant c’est l’administration qui retire de l’argent aux gens » dénonce Aboubacar Diallo citoyen de Koloma qui prévient qu’une manifestation est prévue les jours à venir pour demander le départ de l’administrateur du marché .
Yacine Diallo pour sa part, rejette ces accusations. Il se dit surpris par la nouvelle et parle de désinformation
« Je suis un simple administrateur et un administrateur n’a pas compétence de procéder à un bail. Cela relève du maire de la commune. Donc je suis là en tant qu’exécutant. Ces citoyens ne sont pas venus envers moi quand même. C’est une surprise pour moi d’entendre cela. Peut-être ils sont mal informés de la procédure » estime-t-il.
Ce responsable du marché de Koloma a révélé l’autre facette du marché qui irrite les autorités communales .
« Sur 900 boutiques qui étaient dans le marché de Koloma, 650 sont des dortoirs. Et toutes sortes de débauches se passent au niveau de ces dortoirs. Toutes le filles et femmes qui ont quitté leurs familles viennent se réfugier ici » a-t-il dénoncé
           Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE