30.4 C
New York
samedi, juillet 2, 2022

Buy now

spot_img

Coyah: ils ont percé des gros tuyaux en fer de la SEG

Les biens publics sont régulièrement attaqués et personne n’en parle. Il est vrai que dans ce pays, l’Etat est invisible, mais pour le cas de cet endroit, ça se passe de commentaires.

Samedi dernier , nous avons pris la nationale Conakry-Coyah, arrivés dans la sous préfecture de Maneah, nous avons bifurqué à gauche pour aller vers la localité appelée Somakhouré.

Arrivés à un certain niveau, le spectacle que nous avons vécu était  frustrant et révoltant. En effet, des grosses conduites  d’eau de la Seg (Société des Eaux de Guinée) montées à partir de la station de Yessoulou dans la Préfecture de Kindia, et qui desservent Coyah via une zone jadis protégée, ont été sabotées.

Les endroits traversés par ce conducteur d’eau sont peuplés, des bâtiments construits pèle-mèle, d’aucuns même sur ces installations alors que la zone de la SEG est inviolable. Pire, chacun se permet à l’aide de marteaux, de burins de perforer ces conduits afin de se ravitailler en eau.

Il y a des citoyens qui se permettent d’y aller pour laver des habits sur ces installations.

La conséquence, c’est la réduction du débit d’eau pour les clients légalement  abonnés. C’est ce qui explique aussi les délestages dans des quartiers comme le Km36. Sur place, une autorité ayant requis l’anonymat a donné des explications  :

 » la Seg est informée, elle ne dit rien, vous voulez que nous, on fasse quoi. Une fois, ils sont venus pour boucher les trous, mais les autorités  sont intervenus » dit cet interlocuteur

En attendant la reaction de l’Etat et celle de l’association des consommateurs de Guinee, la Seg va continuer de perdre des millions de francs guinéens par jour et causer du tort à ses abonnés.

Par Kolenkè Hassane Diallo pour couleurguinee. com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE