23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Pita : un feu nourri calcine des cases dans des villages

Fin novembre, des villages situés dans la sous préfecture de Ley Miro relevant de la préfecture de Pita ont été la cible d’un  feu nourri dont on ignore l’origine.
Selon les habitants de cette localité, une soixantaine de cases ont été calcinées les responsables communales ajoutent au bilan des denrées alimentaires, des arbres fruitiers et la volaille. Heureusement, il n’y a pas de pertes en vies humaines.
Aujourd’hui sur le terrain, les sinistrés sont désemparés selon Abdoulaye Sall maire de la commune urbaine de Ley Miro.
« C’est le 26 du mois de novembre passé qu’on a constaté qu’un feu mystérieux s’est déclaré dans le district de Faro et de Kouyé à Ley Miro. Ça un peu arrêté parce que récemment on n’ a enregistré que 18 cases brûlées dans les périphéries de Diwé et Dibiwel. Alhamdoullilah, aujourd’hui le feu s’est réduit. Parce que avant, il progressait de façon très mystérieuse. Mais actuellement à travers les bénédictions des uns et des autres, ça commence à aller. Auparavant, on enregistrait dans la journée 5 à 6 cases brûlées. Mais, maintenant, on peut rester toute une journée sans avoir des nouvelles de cases brûlées » informe-t-il.
Ce numéro 1 de cette sous-préfecture est revenu sur la situation actuelle des sinistrés.
« Voyez-vous combien de personnes vivent dans une même case au village. Tu peux trouver tout un foyer loger dans une même case. On peut dire que 400 personnes aujourd’hui dorment à la belle étoile. Certains effectivement ont été accueillis par leur cohabitant. Et nous autorités, on s’est rendu là-bas, nous avons sensibilisé les citoyens non victimes que cela peut arriver à tout le monde. Et ils ont accepté de coopérer. Et les gens là leur apportent leur solidarité en les hébergeant chez eux et leur donnent à manger. Les ressortissants de Pita aussi commencent à nous appuyer petit à petit à travers des vêtements, de la nourriture… » explique ce maire de Ley Miro qui demande assistance aux autorités et aux bonnes volontés.
Préoccupés justement par cette situation que traverse les victimes de Ley Miro, les ressortissants de la Préfecture de Pita ont lancé une campagne de collecte de fond pour venir en aide aux sinistrés. Ils sont joignable au numéro suivant :
620 58 22 23
                Par Abdul Karim Barry et Aïssatou Diallo pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE