23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Transition : le show de Ousmane Gaoual sur la transition

Pour boucler sa première saison, l’émission « Mirador » de FIM FM a reçu ce vendredi le ministre d’État, porte-parole du gouvernement de la transition. Ousmane Gaoual Diallo a abordé plusieurs sujets liés à l’actualité sociale et politique.
Morceaux choisis :
Le ministère de l’administration du territoire et de la Décentralisation (MATD) désormais en charge des élections en Guinée…
« Il faut dire que le CNRD est dans une démarche de restauration de la responsabilité de l’Etat. Dans un pays normal, c’est l’Etat qui doit assumer sa responsabilité, qu’elle soit bien faite ou non ,mais on ne doit pas se défoncer . La CENI a été rendue nécessaire, parce qu’il y a eu une crise de confiance entre l’Etat et les acteurs politiques. Est-ce que cette crise de confiance va continuer ? Est-ce que le CNRD n’a pas la capacité de rassurer les uns et les autres de la possibilité d’organiser en toute impartialité le jeu politique ? Rappelez-vous que le président du CNRD a dénoncé le fait que l’institution publique a été si outrageusement politisée. Nous sommes en train de faire un travail de dépolitisation de l’administration publique et de restauration de la justice impartiale, objective. Nous sommes en train de restaurer un certain nombre de paramètres qui soient de nature à ramener l’Etat dans sa responsabilité. Si dans cette parenthèse là organiser des élections c’est comme organiser des procès demain et que des citoyens qui seront les uns en phase des autres soient rassurés que le droit sera dit et que chacun aura la possibilité de se défendre en bonne et due forme » assure le porte-parole du gouvernement.
La demande des acteurs politiques au CNRD d’ouvrir un espace un dialogue inclusif…
« D’abord, ce n’est pas au MATD de le faire. Cette responsabilité incombe au premier ministre qui va très prochainement ouvrir cet espace d’échange et de dialogue avec la classe politique si c’est nécessaire » laisse entendre Ousmane Gaoual Diallo.
La durée de la transition…
« Beaucoup d’acteurs de la CEDEAO, des Guinéens…nous disent fixez nous la durée de la transition. Cette durée découle de son contenu et elle va apparaître aisément. Si on est d’accord d’aller à des élections avec le fichier électoral actuel, ça n’a la même conséquence sur la durée que si on dit de reprendre ce fichier. Ce contenu va fixer naturellement la durée de la transition. Est-ce qu’il faut laisser tout en place, sans changer l’administration, sans changer la justice…aller à ces élections. C’est le contenu pour nous qui va fixer la durée »
Sur la feuille de route de la transition…
« Nous voulons faire des choses solides qui permettent de laisser à la prochaine équipe gouvernante les possibilités de continuer » dit-il
Mise en place du CNT
« Je ne peux pas vous dire que c’est demain parce que le problème ce n’est pas la date. Est-ce dans un mois vous ,la presse vous aurez fini avec votre problème… » relativise le porte-parole du gouvernement
                Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE