25.1 C
New York
mercredi, août 17, 2022

Buy now

spot_img

Sanction de la CEDEAO : les conseils de Dr Ousmane Kaba

Fermeture des frontières entre le Mali et les autres pays de la sous-région, gel des avoirs maliens à la BCEAO, le retrait des ambassadeurs des pays ouest-africains basés au Mali, la suspension des transactions commerciales, ce sont entre autres sanctions brandies contre le Mali par la Communauté  Economique des  Etats de l’ afrique de l’ouest  (CEDEAO). Interrogé ce lundi 10 janvier 2022, docteur Ousmane Kaba, le président du Parti des Démocrates et de l’Espoir s’est montré touché par cette sanction.
‹‹ je regrette pour le Mali qui est un pays frere et un pays ami. Malheureusement, le délai de la transition qui avait été proposé est trop long parce que ça atteint le délai d’un mandat. Je pense que nous devons nous impliquer pour que la transition malienne se passe bien qu’il y ait une compréhension entre la classe dirigeante de Mali et la CEDEAO. ››
Pour lui, la situation de Mali pays frère, doit nous inspirer pour éviter une situation  similaire en Guinée.
‹‹ nous devons tirer des leçons sur ce qui se passe au Mali, pour travailler ici ensemble pour que nous ayons les meilleures relations avec l’international.››
Pour avoir cette relation le leader du PADES se dit confiant que la Guinée echappera à ces sanctions avant de rappeller que la classe politique avait proposé des mémorandums de 6 à 36 mois pour la transition en Guinée. Et en conclusion, il affirme que c’est la mission principale de la Coalition des Partis Politiques .

Par Djibril Timbo Barry pour couleuguinee.com.

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE