25.7 C
New York
mercredi, août 17, 2022

Buy now

spot_img

Refus d’appliquer les sanctions de la CEDEAO : la junte a raison selon un juriste guinéen

Ce dimanche 10 janvier 2022, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a décrété des sanctions contre le Mali. Parmi ces sanctions figure la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la sous-région et le Mali. Cependant, la junte guinéenne s’est désolidarisée de cette décision et a refusé de fermer les siennes. Un acte que beaucoup d’observateurs ont mal jugé. Quels sont les enjeux d’une telle décision du CNRD? On a posé la question ce mercredi au juriste et analyste politique Karamomady Camara
« Ce qu’il faut dire simplement, la sanction de la CEDEAO intervient à un moment où la Guinée a été préalablement suspendue de toutes les instances de la CEDEAO. Cela sous entend donc que les décisions prises par la CEDEAO sont inopposables à la Guinée. En d’autres termes, les décisions prises par la CEDEAO ne peuvent pas faire l’objet d’application par la Guinée parce qu’elle n’a pas été partie prenante. Donc tout naturellement, la Guinée n’aura pas à appliquer cette décision » estime ce juriste qui soulève des interrogations sur ce qu’il appelle l’inopportunité du communiqué qui a été publié à cet effet par le CNRD.
« Cela ne méritait vraiment pas d’être fait » a-t-il laissé entendre.
L’autre sujet qui fait débat c’est l’attribution au MATD l’organisation désormais des élections en Guinée en lieu et place de la CENI. Des juristes soutiennent que le Colonel Mamadi Doumbouya a violé la charte du CNRD dans la mesure où cette décision intervient alors que le CNT n’a pas vu jour. Karamomady Camara a sa lecture de cette autre actualité.
« Je ne sais pas quelle loi a été violée dans ce cas de figure puisque pour le moment c’est une décision qui a été prise et qui va faire l’objet d’une mesure d’entérinement par l’organe législatif qui sera mis en place. C’est vrai que le CNT n’est pas encore mis en place. Le CNRD est l’organe d’orientation de la transition. Il a pris un certain nombre de décisions et ces décisions seront soumises à l’approbation du CNT. Donc cela peut être pris comme une proposition que le CNRD ferait au CNT qui sera étudiée et approuvée par ce dernier » explique cet analyste politique.
              Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE