23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Poredaka: il tire sur sa fille et un jeune qu’il soupçonne d’entretenir des relations avec elle

Pour la petite histoire, le nommé Abdoulaye Sow, père de famille avait soupçonné que sa fille entretien des relations avec un jeune homme de Poredaka, une sous préfecture relevant de la ville de Mamou. Et selon des indiscrétions, il aurait conseillé cet homme de laisser sa fille tranquille. Mais, il n’a pas du tout voulu. Et un autre jour, il les surprend et invite le jeune à abandonner sa fille. Mais, le jeune continue de s’entêter. Et la nuit du mercredi à jeudi 13 janvier 2022, pour une troisième fois, il trouve sa fille et le gars en question et il a ouvert le feu sur eux.
Le président du district de « Doghol Djeri » explique comment il a été informé de cette situation
 » c’est au petit matin pendant que j’étais à Poredaka centre que le chef secteur « Bounga Teliwi » là où s’est produit cet incident m’a appelé au téléphone pour me dire que Abdoulaye Sow qui attendait sa fille et son copain est tombé sur eux puis il leur a dit de s’arrêter. Mais, le jeune et sa copine qui est là fille d’Abdoulaye Sow ont voulu prendre la poudre d’escampette et c’est en ce moment qu’il a décidé d’ouvrir le feu sur eux. Puis je lui ai demandé si c’était vrai que cela s’est produit il me dit oui et j’ai dit de les envoyer à Poredaka. Puis, jai appelé le maire de Poredaka pour lui faire part de la situation. Il m’a dit d’envoyer les victimes au centre de santé pour les hospitaliser, mais les médecins ne pouvaient pas retirer les balles et nous les avons évacués à l’hôpital régional de Mamou et nous avons interpellé le vieux de venir avec son fusil et les papiers du fusil pour les envoyer à la mairie et la sous-préfecture. Actuellement, et les blessés et le père de famille sont tous à Mamou « a dit le président du district de « Doghol Djeri » Thierno Soulaymane Diallo.
Les deux tourtereaux sont actuellement hospitalisés à l’hôpital régional de Mamou. Dans la sous-préfecture de Poredaka, de tels incidents sont devenus récurrents.
Par Loughoumane Diallo correspondant régional couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE