23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Opposition: La CPP née pour cimenter les opposants, les divise déjà !

Mis en place pour unifier l’opposition, le Collectif des Partis Politiques CPP s’achemine – t-il vers sa dislocation ? C’est en tout cas ce qui semble se profiler à l’horizon.
A sa naissance, ses géniteurs étaient d’accord sur un certain nombre de points proposés pour ce qu’ils croient essentiels pour une transition réussie par le CNRD
Mais, comme un chevet dans la soupe, la désignation du leader de l’UFDG Cellou Dalein Diallo comme porte-voix de ce collectif a dérangé certains opposants.
Interrogé à ce sujet hier vendredi dans l’émission les GG d’Espace FM, Docteur Ousmane Kaba, le président de la COPED a tenu à préciser que le CPP n’est pas une alliance politique. Il a mis au dos de l’ANAD et de l’UFDG la source de la mésentente des acteurs politiques l’autre jour au siège de l’UFR.
Selon lui, ces derniers ont voulu à tout prix imposer Cellou Dalein Diallo comme porte-parole.

« Ce qui a amené la discorde, c’est qu’on a dit il faut choisir le porte-parole. Nous nous étions d’avis. Et je précise que la décision n’a jamais été prise. C’était une proposition. Ce qui s’est passé l’ANAD et l’UFDG ont tellement insisté pour que Cellou porte la parole. Or vous savez les autres grands partis politiques n’étaient pas d’accord. C’est le cas de l’UFR, le PEDN de Lansana Kouyaté et du MoDeL de Aliou Bah, le CPR de Faya Millimouno et la COPED. Mais, comme ils ont tellement insisté je dirais même avec de la violence parce que à chaque réunion, c’était des cris pour imposer Monsieur Cellou Dalein. Alors,moi, j’ai proposé  qu’on arrive à un consensus. Si c’est pour parler au nom du groupe, prenons une personne qui n’est pas entrée en première ligne comme parti. Donc, moi j’ai préconisé qu’on prenne la dame Docteur Makalé Traoré qui peut bien présenter la parole. Il n’ont pas accepté, ils ont voulu absolument imposer Monsieur Cellou Dalein Diallo. Nous, notre proposition a été rejetée. Sur ce, Monsieur Fodé Oussou Fofana est sorti et a étalé à la place publique ces discussions alors qu’on avait convenu de taire les dissensions et laisser le souhait au doyen Sidya Touré de faire de la médiation et régler ce problème » a expliqué le numéro 1 du PADES.
Des propos balayés d’un revers de main par le vice-président du parti UFDG. Fodé Oussou Fofana. Il révèle que l’ANAD et l’UFDG n’ont nullement imposé Cellou Dalein
« Ce n’est pas vrai. Ni l’ANAD, ni l’UFDG n’ont proposé Cellou. C’est Mamadou Sylla au bout de la réunion qui a dit clairement qu’il préfère que Cellou Dalein soit le porte-parole. Pourquoi ? Parce que d’abord il à le plus grand parti. Si on envoie Cellou devant les membres du CNRD, il restera droit dans les bottes, et il pourra mieux transmettre votre message. Avant que Cellou ne donne la réponse Ousmane Kaba réagit en disant que si c’est Cellou, ça ne marche pas. D’ailleurs, ce n’est pas possible. Que les gens ne vont jamais accepter que ça soit Cellou. Ils sont allés plus loin disant que dans cette situation là, il faut aller choisir quelqu’un qui ne représente rien c’est-à-dire qui n’a rien à perdre. Nous, on a dit quelqu’un qui n’a rien à perdre ne peut pas parler à notre nom. Sidya également a donné son avis. Il a dit que lui et ses militants n’accepteront pas. Il y a 7 coalitions qui sont d’un côté et 4 de l’autre côté. Bon sang ,que les 4 acceptent la proposition des 7 » tranche ce responsable de l’UFDG.
               Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE