18.7 C
New York
lundi, mai 16, 2022

Buy now

spot_img

Gomboyah (Coyah): une famille éplorée emue par des gestes des gendarmes

Mamadou Oury Diallo, un célibataire âgé de 32 ans, exploitant de taximoto a rejoint sa dernière demeure ce mercredi à Kindiady, localité relevant de la Préfecture de Dubreka. Il est victime d’un accident de la circulation qui a ému tous les habitants de cette localité.

En sortant le samedi dernier, comme il en a l’habitude tous les jours, il était loin de douter qu’il avait rendez vous avec son destin. Il était en pleine activité au quartier Gomboyah lorsqu’un pick up de la Gendarmerie l’a heurté. Le choc était violent. Les pneus du véhicule ont broyé un de ses pieds

Selon des témoins, ce samedi 12 février, c’est à1h du matin qu’un véhicule personnel conduit par un gendarme a forcé pour s’engouffrer dans un convoi de la gendarmerie. Il est percuté par un véhicule du convoi et c’est lui qui, à son tour, a marché sur le pied du jeune taxi moto. Il semble qu’il ne s’est pas arrété. C’est un peu plus loin qu’il aurait garé son véhicule. Il a pris ses jambes au cou.

Le jeune accidenté est aussitôt conduit à l’hôpital Ignace Deen. Au service traumatologie compte tenu des dégâts sur la jambe, il n’y avait autre choix que la couper. C’est ce qui fut fait. Et l’accidenté n’a pas survécu. Il a rendu l’âme le 16 février.Un impressionnant cortège des taximotos ramène le corps à Kindiady où il vivait. Il a eu droit à un enterrement digne.

Dans la journée, une forte délégation de la gendarmerie nationale à bord de neuf vehicules est reçue dans la famille du defunt jeune. Colonel Pivi de la gendarmerie a conduit cette delegation munie d’une enveloppe de 4 millions de francs guinéens, de deux sacs de riz.

Ces gendarmes ont compati à la douleur de la famille. Ils ont presenté les condoléances au nom de Colonel Balla Samoura et de tout le haut Commandement de la gendarmerie nationale. Le porte parole du groupe a fait un mea culpa et a articulé un pardon très religieux à la famille éplorée.

Le porte parole de la famille dit avoir accepté ce pardon. Il a remercié les hôtes pour ce geste humain de la gendarmerie. Il a cependant précisé que cela n’éteint pas une action judiciaire déjà enclenchée par la famille. Le frère du defunt precise qu’un avocat est régulièrement saisi, pour identifier le fugitif coupable de cet accident afin qu’il subisse les rigueurs de la loi.

Par Kolenké Hassane Diallo pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE