0 C
New York
vendredi, décembre 2, 2022

Buy now

spot_img

Saisis des biens de l’Etat : Sidya Touré a expliqué comment il a acquis sa maison qu’on le somme de libérer

Sidya Touré, le président du parti Union des Forces Democratiques (UFR) a aussi été sommé de libérer son domicile de la Minière au plus- tard le 28 février

Ce jeudi, il s’est exprimé chez nos confrères de Fim Fm à ce sujet. De bout en bout, le leader de l’UFR a expliqué comment il a acquis ce domaine sous le règne de feu le président Général Lansana Conté et sur lequel il a battu cette maison somptueuse qu’il occupe jusque-là.
Sidya Touré soutient que ce terrain était un domaine privé de l’Etat et non un patrimoine bâti de l’Etat.
«je suis arrivé ici comme premier ministre en 1996. Pour me loger, on m’a donné une des villas, j’ai dit au président il faut que je trouve un endroit où aller et c’est ainsi que j’ai rénové la maison où habite actuellement la première dame. J’ai rénové, j’ai fait même venir les gazons de Côte d’Ivoire par avion pour essayer vraiment de faire quelque chose de potable. Et j’ai demandé au président Conté que là où je viens en général, les hauts fonctionnaires n’habitent pas dans les maisons d’Etat, ils construisent leurs propres maisons et que moi j’aimerais bien trouvé un terrain pour construire ma maison » a-t-il indiqué
De poursuivre Sidya Touré est revenu sur la démarche qu’il avait menée à l’époque pour acquérir le domaine.
«On a fait le tour et le ministre de l’habitat à l’époque Alpha Ousmane Diallo a dit, on a des terrains du domaine privé de l’Etat, pas du patrimoine bàti de l’Etat puisque il y a rien de bâti. On a fait le tour de Conakry et j’ai choisi celui-là. Le président de la République, le Général Lansana Conté qui était président depuis 12 ans a dit selon les lois, je peux prendre un décret pour vous attribuer le terrain parce qu’il m’avait proposé d’acheter la maison où habite Djene Kaba, j’ai dit non je ne veux pas de maison achetée, moi j’ai mon plan de construction, je veux le faire comme je l’entend. Donc, le président a dit je signe ce décret là, je vous assure je lui ai dit non, je voudrais qu’on fixe un prix pour que j’achète le terrain. Il dit non la loi me permet d’en faire don c’est 250.000 fg que vous devez payé, j’ai dit non on fixe un prix. Et en plaisantant, il a dit à Alpha Ousmane, bon les ivoiriens là, ils croient qu’ils sont pleins d’argent, il faut le taxer. C’est ainsi qu’en décembre 1996, j’ai payé plus de 30.000$ pour un terrain qui à l’époque à Conakry, il faut toujours que les gens se remémorent ce que c’était » a-t-il dit.
C’est ainsi dit le président Sidya Touré qu’il a acheté un terrain nu de l’Etat et il a construit sa maison, il n’a rien avoir avec le patrimoine bâti insiste-t-il.
Sidya Touré dit qu’il va libérer la maison et saisir la justice en espérant qu’il sera rétabli dans ses droits.

Par Mamadou Bailo Djaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE