0 C
New York
vendredi, décembre 2, 2022

Buy now

spot_img

Assises nationales : l’opposant Aliou Bah du parti Model se dit peu convaincu

A travers un décret lu le mercredi dernier à la télévision nationale, le chef de la junte Colonel Mamadi Doumbouya a annoncé la création d’un cadre de concertation inclusif.

Le président du parti Model, l’opposant Aliou Bah dit ne voir aucune sincérité dans cette démarche du CNRD. Il pense plutôt que la junte est dans une posture de charmeuse de la CEDEAO sur la question relative à la durée de la transition. Elle qui menace de sanctionner la Guinée si un calendrier de la transition n’est pas devoilée d’ici le 25 avril prochain.

« J’ai l’impression, au regard du contenu de document que j’ai vu, que le CNRD se préoccupe beaucoup plus de hâter le pas pour trouver de quoi présenter avant le 25 avril par rapport à la CEDEAO. Pour dire que nous avons fait beaucoup d’efforts, nous avons créé ceci, nous avons créé cela, étant donné que ça ne nous permet pas d’avancer concrètement sur le terrain. Nous ne sommes pas contre qu’on discute avec toutes les composantes de la Nation, le CNRD a le plein droit de convoquer qui il veut dans une discussion de son choix. Mais nous, nous estimons que ce que nous avons demandé et ce qui pourrait aider la Guinée, qui pourrait déterminer la durée de la transition, le chronogramme du processus électoral, la mise en place de l’organe des gestions des élections, des questions liées au fichier électoral, les questions constitutionnelles,ce sont ces questions là qui devraient se discuter de façon exclusive entre le CNRD, les acteurs politiques, le gouvernement et avec la participation des partenaires techniques Et financiers , c’est ce qui a été notre demande » dit-il.
Le leader du Model estime que le CNRD aurait pu faire autrement mais en procédant ainsi, ça laisse planer le doutes sur la volonté du CNRD de dialoguer avec les acteurs politiques.
« Je pense que l’idéal aurait été de procéder différemment. Ce qu’on a dit au ministre Mory Condé, nos représentants qui étaient, le Model était représenté dans la discussion à travers la plateforme à laquelle nous appartenons, nous avons répondu favorablement pour montrer notre bonne foi et notre disponibilité à faire avancer les choses. Mais ce que nous avons vu et ce qu’on nous a sorti là, moi je pense qu’il y a plutôt l’envi d’envoyer un signal fort au niveau de la CEDEAO parce que nous sommes déjà dans une situation où ils ont envie de faire croire qu’il y a des effets qui sont en train d’être fournis, voilà exactement »  a-t-il souligné.

Par Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE