18.7 C
New York
lundi, mai 16, 2022

Buy now

spot_img

Conakry : il a accompli un geste d’une grandeur morale et on le traite de maudit

Mamadou Goureyssiou Baldé, un jeune qui se débrouille pour joindre les deux bouts est celui qui a ramassé le sachet en plastique contenant 20.000$. Il a rendu le précieux montant à son propriétaire.
Ce jeune, invité dans l’émission Mirador de FIM FM  ce vendredi, a expliqué les circonstances dans lesquelles, il est tombé sur ce sachet
Ce jeune dit avoir aperçu le sachet en plastique lorsqu’il avait garé sa moto pour decrocher un appel alors qu’il revenait d’un mariage à la Cimenterie. Il a vérifié le contenu, il a trouvé qu’il y avait affectivement une enveloppe contenant de l’argent et une paire de chaussure. Arrivé chez lui, poursuit-il, il a décidé de confier le secret aux amis pour connaître leurs points de vue. Certains l’ont intimé de ne pas rendre sinon il passe pour le plus maudit sur terre.
Puisque le jeune est d’une bonne moralité, avec une éducation irréprochable, il a décidé de chercher le propriétaire du sachet pour le rendre.
C’est ainsi que ce jeune a appris le communiqué faisant état d’une perte d’un sachet en plastique contenant des objets précieux. Donc, le jeune est entré en contact avec la dame, ils se sont donnés rendez-vous à la radio FIM FM et le jeune a restitué à la dame son sachet et son contenu.
Après avoir raconté les circonstances dans lesquelles tous ceci est intervenu, Mamadou Goureyssiou Baldé a livré un message qui pourrait interpeller la conscience de tout un chacun.
« Je vois de gens qui m’insultent sur les réseaux sociaux, tu es maudit, tu es ceci, tu es cela. Mais réfléchissons. Si cet argent était destiné à évacuer une personne qui est malade. Par exemple une personne doit subir une opération à l’extérieur ou bien l’argent a été confié à la dame, c’est pour une entreprise, c’est pour une société, c’est pour son frère, c’est pour sa sœur, les amis, parce que si vous confiez 20.000$ à une personne et que la personne vous appelle,elle vous dit qu’elle a perdu les 20.000$, vous n’allez pas croire. Et pourtant c’est possible, ça peut arriver. Cette dame venait de perdre son argent. Donc, si j’ai un appel à lancer à l’endroit de la jeunesse, tout le monde veut avoir l’argent mais dans la facilité. On ne peut pas gagner dans la facilité, il faut mériter les choses. Il faut travailler pour gagner. J’ai eu la chance d’avoir une bonne éducation auprès de mes parents malgré qu’ils sont pauvres. Je resterai comme ça, j’ai perdu mon papa quand j’avais trois mois, je ne le connais pas.C ‘est mon oncle qui m’a éduqué, mais il m’a éduqué dans le bon sens » a laissé entendre ce jeune qui appartient à une espèce en voie de disparition en Guinée.

Il mérite une reconnaissance nationale pour cet acte hautement significatif dans cet environnement de précarité dans lequel pataugent des milliers de jeunes de sa génération.

Par Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE