18.7 C
New York
lundi, mai 16, 2022

Buy now

spot_img

Guinée: les révélations de l’opposant Lansana Kouyaté, président du PEDN

Le président du Parti de l’Espoir pour le Développement National (PEDN),s’est exprimé ce mercredi sur la division qui règne au sein de la classe politique guinéenne. Lansana Kouyaté  a laissé entendre dans l’émission les « Grandes Gueules » de ce mercredi 20 avril 2022, qu’il s’est battu du mieux qu’il pouvait pour vaincre cette division qui mine la classe politique depuis toujours.

Il dit que tout a commencé à Paris où il avait réuni le leader de l’UFDG et celui de l’UFR alors que les deux ne s’adressaient même pas la parole à l’époque pour rapprocher les positions afin qu’ils se donnent la main pour barrer la route à Alpha Condé, qui s’écartait de plus en plus du chemin de la démocratie. Poursuivant, dit-il à l’issue de cette réunion, ils se sont entendus sur la nécessité  de faire une déclaration dans laquelle ils ont dénoncé la violation de la Constitution à laquelle le président s’était livré.

Mais indique t-il, c’est au retour des deux leaders au pays par la magie du président Alpha Condé que tout a foiré.

« À cette réunion là, quand je les ai eus, finalement on a dit le format c’est R1+1 c’est-à-dire le président assisté de quelqu’un. Bah Oury était là-bas en ce moment, il était en exil. Et Cellou a présenté un autre, J’ai dit non Bah Oury doit être là. Il a dit non, il n’est, c’est-à-dire, on a vu aucun acte donc demandez lui puisqu’il a participé aux réunions, où on avait fait le recensement de tout ce qui depuis 2010 avait été fait comme violation de la Constitution. Une fois qu’on a fait ce travail, on a sorti le président, violant la Constitution de cette façon. Une violation qui a commencé par chasser les maires élus par les délégations spéciales, ça a commencé, ça c’était le tout début et on est allé comme ça crescendo. Après on a déclaré qu’il est illégitime, déclaration de nous trois , ça a été diffusé, y compris à Conakry, ça a donné beaucoup d’espoir aux gens. Je leur ai dit, si vraiment on est sérieux et on reste sur notre position, quand vous viendrez, après un mois, je rentre à Conakry pour toujours. Ils sont venus, moins de deux semaines, j’entends qu’ils se bousculent, qui serait le premier, à aller voir Alpha. Alors de tous ça là est venu le haut représentant, le chef de file de l’opposition etc. Vous voulez dire que ces gens-là s’entendaient ? C’est pas la première fois, je peux vous citer plein d’exemples comme ça »a déclaré le leader du PEDN.
Plus loin, Lanssana Kouyaté dit même avoir proposé la candidature unique mais les deux leaders n’ont pas voulu soutenir la démarche, tous ses efforts sont restés vains.
« La classe politique, il n’ y a pas longtemps j’évoquais des choses à des gens qui étaient surpris, d’ailleurs mon porte parole aussi l’a dit, il a été jusqu’à dévoiler un secret que je gardais au fond de moi. Quand j’ai dit aux deux, on était trois ce jour-là, J’ai dit écoutez, assez d’incertitudes suffisent pour tuer l’opposition, prenons les trois premières positions pour la conquête du pouvoir, j’accepte la dernière position, choisissez un d’entre vous pour la première, pour la deuxième, moi je suis, J’ai dit je fais don de ma carrière politique pourvu qu’il y ait la paix dans ce pays, pourvu qu’il y ait ce que je considère comme fondamental c’est-à-dire amener le peuple au bonheur s’il faut. Alors tous les deux ont répondu non, c’est prématuré, prématuré par rapport à quoi ? Après, j’ai pas hésité à envoyer ma femme chez au moins l’une des épouses. J’ai dit va lui dire de m’aider auprès de son mari pour qu’il accepte, moi j’ai déjà fait le sacrifice. Donc, ça n’a pas marché, ils n’ont pas voulu. Qu’est-ce que vous voulez que je fasse de plus ? » s’est-il interrogé dans cette émission dans laquelle le numéro 1 du PEDN a fait beaucoup de révélations.

Par Mamadou Bailo Djaguissa Sow pour couleurguinee.xom

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE