14.5 C
New York
mercredi, mai 18, 2022

Buy now

spot_img

Transition : Aliou Condé de l’UFDG fait sa lecture de la situation

Invité de l’émission Mirador de FIM FM de ce jeudi, Aliou Condé, le secrétaire général du parti Union des Forces Démocratiques de Guinée  s’est exprimé sur l’annonce faite par la junte qui propose une durée de transition de 39 mois. Il dit que son parti reste ferme sur sa décision concernant sa proposition de 15 mois pour la durée de la transition à travers le mémorandum qu’il avait adressé au CNRD.

Aliou Condé estime que ce délai est raisonnable par rapport au déroulement de l’ensemble des activités.
Il déploré le manque de projet politique du CNRD. Il regrette qu’il n’y ait jusque-là pas une entente sur la question de la durée de la transition. Chose selon lui qui pourrait ouvrir les voies à toutes les suspicions.
 » Nous sommes dans un schéma où nous avons de la difficulté à lire. Normalement, quand il y a une transition, la première des choses, nous avons un discours programme qui nous dit, la junte qui vient d’arriver au pouvoir, où veut-elle aller ? et comment elle y va ? et quel est l’objectif ? et quel est la durée ? C’est ce discours programme qui nous oriente et qui permet à chacun de faire un calendrier par rapport aux différentes activités. Mais ici, nous n’avons pas de lisibilité. Nous avons des discours qui arrivent par moment, pour dire nous allons-nous occuper de telle activité, nous nous occupons de telle activité, nous nous occupons de telle autre activité. Donc ce qui ouvre la possibilité à toutes les supputations, à toutes les interrogations et sera bien malin qui dira quelle est la vérité. Ce sera à chacun sa vérité et c’est ce qui est dommage parce que un pays ne peut pas évoluer comme ça. Il faudrait qu’on ait des directives, qu’on sache où on va et avec qui on va » a-t-il indiqué.
De renchérir, il pense que dans une transition, la durée est fondamentale
« La durée est fondamentale parce que n’oublions pas que nous ne sommes pas isolés, nous appartenons à un système, ce système c’est la CEDEAO, c’est l’union Africaine, c’est les Nations-Unies. Et comme vous le savez le principe de la subsidiarité joue. Si on laisse la CEDEAO prendre des décisions, les autres vont s’aligner derrière cette décision. Et aujourd’hui, quand on regarde ce qui se passe, tout le monde nous appelle à faire vite pour finir avec la transition, pour venir nous aider dans notre développement » a-t-il souligné.
Aliou Condé pense que le pays a beaucoup à gagner à ce que la transition soit de courte durée afin de permettre au pays de se detourner définitivement de cette situation
« Nous avons intérêt que la transition ne soit pas longue, pourquoi ? Il y a des écueils, le pouvoir, en lui-même, il corrompt. Vous prenez des habitudes que vous n’aviez pas, vous prenez l’habitude d’exercer et en ce moment vous ne pouvez plus partir » conseille Aliou Condé.

Par Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE