2.3 C
New York
samedi, décembre 10, 2022

Buy now

spot_img

Transition : Ousmane Gaoual Diallo vent debout contre ses detracteurs

Ousmane Gaoual Diallo, le Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat a réagi ce lundi aux propos de Abdoulaye Bah ancien Maire UFDG de Kindia, qui dans une sortie médiatique ce week-end ne lui a pas fait cadeau.
Dans cette sortie , l’ancien maire de Kindia a  critiqué Ousmane Gaoual Diallo qu’il accuse d’être aller au gouvernement sans l’aval de son parti. Plus loin, il accuse Ousmane Gaoual Diallo d’avoir détruit la maison de son mentor. Toujours dans cette sortie, il demande au ministre Ousmane Gaoual Diallo de manger et de se taire sans se réclamer de l’UFDG.

« Lorsqu’on a la concession de penser que aller au gouvernement, c’est manger, cela n’honore pas tous les anciens ministres qui sont à l’UFDG. Il devait quand-même se méfier de dire ça. Si pour lui aller au gouvernement, c’est aller pour manger, y a un problème. Je pense qu’il a une conception assez erronée de ce qu’est la réalité gouvernementale et pour le reste c’est l’expression d’une jalousie mal placée qui n’a aucun sens » a asséné Ousmane Gaoual.
Il affirme qu’il n’est pas allé au gouvernement au nom de l’UFDG. Il dit qu’il a été sollicité par le président Colonel Mamadi Doumbouya pour appartenir à son gouvernement et il est parti pleinement de son propre gré, sans l’aval de quelqu’un, encore moins de son parti.
« Lorsque j’ai été nommé, Cellou Dalein lui-même avait dit qu’on ne lui avait pas demandé. Je ne sais pas qu’est-ce que quelqu’un peut venir faire croire que je suis le représentant de l’UFDG dans le gouvernement. Je ne représente pas l’UFDG dans le gouvernement et je suis venu de mon propre chef et j’ai assumé clairement. Donc, je ne suis pas ici en mission de l’UFDG, je suis un acteur de la vie publique qui a été sollicité pour rentrer dans un gouvernement de transition, je suis allé pleinement » a-t-il indiqué.
Ousmane dit que jusqu’à preuve du contraire, il reste et il demeure de l’UFDG. Il précise que c’est à un président nouvellement élu qu’on demande de quitter ses fonctions qu’il occupait pour être pleinement président de la République, pour le ministre dit-il, on ne leur demande pas de quitter leurs fonctions, on leur demande seulement de travailler en toute neutralité.
« Moi j’étais à l’UFDG avant tout ces gens qui parlent aujourd’hui, j’étais à l’UFDG avant eux tous, le jour que je vais décider de quitter à l’UFDG, je ne les prendrai pas comme porte parole, j’assumerai pleinement et j’adresserai ma correspondance pour quitter l’UFDG à qui de droit. Mais ça c’est une responsabilité personnelle, ça c’est un. Deuxièmement, il ne faut pas avoir une compréhension obscure de la politique. Maintenant pour ça, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que même demain si Cellou Dalein arrivait président de la République la première chose que la Constitution lui demande c’est démissionner de son parti pour être président pleinement de la Guinée mais il n’y a pas d’équivoque là-dessus. Moi, je ne suis pas président de la République et ce n’est pas ce qu’on demande aux ministres. Les ministres, on leur demande pas de quitter leurs fonctions, ce qu’on leur demande c’est de travailler en toute neutralité » a-t-il souligné.

Par Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE