26.5 C
New York
mardi, août 16, 2022

Buy now

spot_img

ANAD : Dr Édouard Zoutomou donne des conseils à Cellou Dalein Diallo

Le président  Dr Édouard Zoutomou Kpoghomou était dans l’émission Mirador de Fim fm hier mercredi. Il a abordé des sujets qui polarisent l’attention.

Le leader de l’UDRP a dit la position de l’ANAD face à la convocation du président de l’UFDG par la CRIEF sur le dossier de vente de la Compagnie Air Guinée.
Il indique que l’ANAD n’est pas impliquée dans cette affaire qui vise le leader de l’UFDG bien que cette coalition lui apporte toute sa solidarité. Il précise qu’il revient au parti et à ses avocats de prendre la mesure de la situation et de tirer toutes les conclusions.
 » L’ ANAD n’est pas impliquée dans ce programme avec Cellou Dalein Diallo face à la CRIEF. On ne  se désolidarise pas, vous savez l’ANAD c’est une coalition des partis politiques. Notre parti l’UDRP et l’UGDD et tant d’autres partis font partie effectivement de l’ANAD, mais nous avons une distinction. L’UFDG est un parti politique bien structuré, quand il y a des questions qui tombent sur l’UFDG, il y a une organisation interne qui s’en occupe. Il y a des avocats qui sont là, qui peuvent prendre à bras le corps ces questions là. Ce n’est pas à nous de venir nous interposer, dire ceci où cela »  dit-il
Dr Édouard Zoutomou Kpoghomou est de ceux qui pensent que derrière cette convocation, il y a une autre réalité qui se cache. Il estime que c’est une manœuvre politique pour avoir le leader de l’UFDG.
 » Très franchement, nous avions des penchants de ce genre. Nous avions pensé qu’avec un certain acharnement, ce qu’on cherche, on ne  le dit pas ouvertement, mais ça se voit et ça se sent. Imaginez, nous avions dit à un moment donné, quand on doit envoyer un bataillon pour déposer une lettre d’éviction à un Monsieur, à un tenant, ça veut dire beaucoup de choses. Et quand on doit aussi au moment où la justice est saisie d’un dossier, qui est un litige, on n’oublie justement que la justice devrait se prononcer et on entreprend d’autres actions, ça veut certainement dire, qu’on veut que le Monsieur réagisse d’une certaine façon. Alors, quand il y a des échauffourées puisqu’on veut accélérer le processus, même si on ne le dit pas, et qu’à la suite malheureusement, s’il y a de cas, des décès disons, ça serait fini justement pour lui »  a-t-il souligné.

S’agissant de la deuxième convocation qui sera adressée au président de l’UFDG les jours ou semaines à venir, le leader de l’UDRP, conseille son compagnon de lutte, de prendre le temps et d’analyser bien la situation avant de prendre une décision.
 » Personne n’est au dessus de la loi en même temps personne n’est au-dessous de la loi, il faut que les mesures soient égalitaires. Moi, je dis de prendre justement le temps et d’analyser ce qui se passe, la décision lui appartient, on peut lui faire des recommandations mais la décision finale c’est lui »  a laissé entendre Dr Édouard Zoutomou Kpoghomou.

Par Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE