26.5 C
New York
mardi, août 16, 2022

Buy now

spot_img

Environnement: l’ONG Pactes plante pour sauver Demoudoula

L’ONG des Paroles et des Actes (PACTES) a réuni du beau monde ce dimanche dans la forêt de Demoudoula en détresse. Autour de Cheick Amadou Sow, le représentant de cette organisation en Guinée, il y avait des actes.

Une très belle forêt gouvernée par des ordures ménagères de tout acabit, balancées dans les caniveaux par des ménages insouciants.

L’ autre image de cette forêt qui donne la chaire de poule, c’est qu’elle se rétrécie comme peau de chagrin. On n’y a coupé et décapé.

Le reste de cette forêt non entretenue sert de repaire à des reptiles venimeux et des jeunes désoeuvrés qui donnent libre court au spleen baudelairien.

Il est temps donc de venir au secours de la forêt de Demoudoula pour en faire un havre de paix et de repos

D’où la justesse de l’initiative de l’ONG Pactes de mobiliser, sous la pluie, des cadres, des activistes pour l’environnement, des leaders d’opinion, des journalistes, des membres du Conseil National de la Transition autour de 200 plants.

Ils ont planté des futurs arbres pour la postérité. Sous les regards admirateurs des riverains qui suivaient la procession sous les arbres.

 » Que Dieu vous benisse » murmure une mère de famille intellectuelle. Elle a guidé les planteurs. Les a encouragés

 » Merci pour cette initiative. Merci à Pactes. Nous vous prions aussi de nous aider à trouver des moyens pour assainir ces sous bois. Il y a beaucoup de serpents. Ils nous trouvent parfois dans nos maisons ».

L’ONG Pactes promet de se donner les moyens de reboiser chaque année cette forêt qui est le poumon écologique de la capitale Conakry.

Membre d’honneur de PActes, le Doyen Soumah Almamy présent, a magnifié les actes de cette ONG qui, dit il, se déploie un peu partout pour redonner le sourire aux Guineens. Il a cité, entre autres, la rénovation d’un centre de santé du quartier Hafia, une grande agglomération de la capitale Conakry. La rénovation  d’écoles, de centres de santé et aussi le don d’ambulance à des communautés de la Basse Côte notamment dans les Préfectures de Forecariah, de Coyah et autres.

Il a apprécié l’événement.  » C’est le mois de l’environnement.  L’ONG internationale PActes est venue au secours de la forêt de Demoudoula qui en a tant besoin. Que d’autres organisations lui emboîtent les pas » a-t-il encouragé.

Parmi ceux qui ont planté, le journaliste et membre du bureau du CNT Yamousa Sidibe

Les habitants de Demoudoula et voisins ont aimé et ont applaudi ce geste de l’ONG PACTES.

Par Abou Bakr un des planteurs pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE