23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Lutte contre la fraude aux examens : les écoles privées soutiennent l’initiative

 L ‘association des fondateurs des écoles privées apporte son soutien au ministre Guillaume Hawing.
‹‹ Toutes ces écoles qui se sont associées à la fraude cette année, toutes ces écoles privées qui ont fait de la substitution, toutes ces écoles seront fermées cette année ». Cette annonce du ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation fait plaisir à l’association des fondateurs des écoles privées de Guinée.
Le porte parole de cette association le confirme.
‹‹ Nous associations des fondateurs des écoles privées de Guinée, condamnons fermement toute fraude, toutes tentative de fraude d’où qu’elles viennent. Nous ne saurons cautionner la fraude. Même la tentative de fraude, nous ne saurons cautionner celà. Nous rejettons catégoriquement les tentatives de fraudes et les fraudes. Nous demandons que des sanctions sévères et exemplaires soient infligées à tous ceux qui se sont impliqués dans cette forfaiture. Mais, si la responsabilité du fondateur n’est pas avérée dans cette tentative de fraude, qu’on ne touche pas à son école. Les fondateurs, ce qu’ils peuvent faire, c’est créer les infrastructures, les équiper et mettre des gens dedans pour qu’ils puissent travailler. Et si d’autres personnes désobéissent la mission qui leur est assignée, et se livrent à des pratiques qui visent à ternir l’image de marque de nos écoles, nous ne serons pas compatibles avec l’intéressé. Que ceux qui se sont impliqués soient sanctionnés sévèrement de la plus belle manière possible. Mais, si l’implication du fondateur n’est pas avérée, qu’on épargne son école ›› plaide Ousmane Ly, porte-parole des fondateurs des écoles privées en Guinée.
Cet acteur de la vie éducative propose des solutions pour arrêter ces fraudes dans les examens.
‹‹ Pour lutter contre la fraude, c’est tout un processus. Il faut commencer d’abord par la qualité de l’enseignement qu’on donne aux enfants. Si vous ne voulez pas que les enfants cherchent à s’en sortir par toutes les manières possibles, il faut s’assurer qu’on leur donne les meilleurs enseignants possible dans les salles de classe. J’invite le ministre concerné, à faire en sorte que le système éducatif soit qualifié. Mais on ne peut pas le qualifier juste en mettant un accent particulier sur le déroulement des examens ››
Selon le bilan présenté par le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, 688 téléphones ont été saisis pendant le déroulement des épreuves des trois examens nationaux de cette année. 364 candidats ont été pris en situation de fraudes, 35 cas de substitution enregistrés et 175 enseignants éliminés.
Par Djibril Timbo Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE