26.5 C
New York
mardi, août 16, 2022

Buy now

spot_img

Arrestation de Foniké Menguè : la version de Sékou Koundouno

«Foniké n’a été ni arrêté, ni interpellé mais plutôt il a été kidnappé »
C’est par ces mots que le responsable des opérations et stratégies du Front national pour la défense de la constitution a entamé son intervention suite à l’arrestation de Oumar Sylla alias Foniké Mengué à son domicile hier aux environs de 1heure du matin en marge de la manifestation dite pacifique et citoyenne organisée par le dit Front.
Selon Sekou Koundouno, le Colonel Mamadi Doumbouya a présidé une réunion avec les membres du CNRD à l’issue de laquelle, il a été décidé de procéder à l’arrestation des membres du FNDC. Il a été instruit toujours selon lui au Colonel Balla Samoura de conduire les opérations d’interpellation.
« Je vous informe hier au même moment, au niveau de Palais Mohamed Cinq, le Colonel Mamadi Doumbouya entouré des membres du CNRD a présidé aussi une réunion de sécurité publique. Aucours de cette réunion publique, il a été décidé de mater systématiquement toute contestation afin de ne pas permettre que le FNDC puisse prendre le dessus sur eux en terme de représentativité sous l’échelle nationale et internationale. Dans cet ordre d’idée, il a été demandé au Colonel Balla Samoura de conduire toutes les opérations d’interpellation des membres du FNDC » a-t-il fait savoir chez nos confrères de FIM Fm.
Poursuivant son intervention, le responsable des opérations et stratégies du FNDC a décrit les circonstances dans lesquelles le coordinateur du Front a été arrêté puis conduit selon lui à la base du groupement des forces spéciales à Kalia à Forecariah.
« Dans cet ordre d’idée hier, aux alentours de 1h, quatre unités mixtes, une unité de bataillon autonome des troupes aéroportées BATA dont le siège se trouve au camp Alpha Yaya Diallo. Une unité de la gendarmerie nationale pilotée par le Colonel Balla Samoura, coordinateur de cette opération, une unité de la BRB, une unité de la BRI ( Brigade de recherche et d’interpellation) qui a pour vocation la lutte contre le terrorisme, au nombre d’une vingtaine de pick-up, ont encerclé à trois niveaux le domicile du coordinateur national du FNDC. Ils ont ouvert le feu dans sa cour. C’est comme si on était venu chercher un terroriste, ils ont défoncé la portail de son domicile, ils sont allés le chercher dans son lit où il était avec sa femme, menotté, enfui dans des pick-ups, destination le camps de Kaleah, qui est là base militaire des forces spéciales » a-t-il indiqué.
Sekou Koundouno annonce qu’ils vont saisir la CEDEAO et rassure que toutes les conséquences seront tirées et le combat continuera jusqu’à l’ouverture d’un véritable dialogue.
« Nous allons nous concerter tout à l’heure avec l’institution sous-régionale, on en tirera toutes les conséquences, Mamadi Doumbouya peut déployer l’unité qu’il voudra, les Guinéens s’exprimerons tant qu’on n’aura pas de dialogue » a-t-il laissé entendre.

Par Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE