15.1 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Un mort lors des manifestations du Fndc

Conakry a renoué ce mercredi avec des accrochages entre jeunes manifestants et agents des forces de maintien d’ordre.

À l’appel à la manifestation dite pacifique du Front national pour la Défense de la Constitution, les autorités en charge de la transition ont répondu par les mises en place de dispositifs musclés aux grands axes de Conakry.

Ce dispositif a ôté toute possibilité de regroupement aux partisans du Front et de l’aile dite dure de l’opposition guinéenne.

Cependant la situation a échappé au contrôle de les agents des forces de maintien d’ordre dans certaines agglomérations. Sur ces lieux, on a assisté à des accrochages entre manifestations et les forces de l’ordre.

Ibrahima Diallo, un jeune manifestant âgé de 19 ans a été abattu ce mercredi lors d’une operation chasse à l’homme engagée par ces agents des forces de maintien d’ordre contre des manifestants munis de projectiles et d’outils de barricades de la circulation a témoigné un jeune qui requiere l’anonymat.

Les autorités de la transition ont anticipé les choses. Elles ont deployé tôt le matin des unités de la police anti émeutes, de la gendarmerie et des détachements de l’armée qui ont pris position aux grands carrefours et à tous les points de regroupements connus des manifestants.

Ce qui a ôté toutes possibilités de mobilisations aux manifestants. Il y a eu cependant dans certaines agglomérations de Conakry des conflits entre manifestants et forces de maintiens de l’ordre.

En province, à Labé, à Dalaba, il y a eu manifestations. On dénombre des casses selon des sources.

Par Mamady Cherif pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE