15.1 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Guinée : Qu’avons nous à offrir aux autres

Bien inspiré, l’opposant économiste Aliou Bah offre cette réflexion qui donne à réfléchir. Lisez plutôt

Imaginons un couple Guinéen qui regarde un film Ivoirien ou Sénégalais sur la chaîne A+. Il découvre de beaux endroits et de personnages impressionnants dans les scénarios au point de décider de s’offrir des vacances pour vivre concrètement leur sensation.

Alors le couple achète des billets d’avion et prend un hôtel ou un appartement à Dakar ou à Abidjan. Une fois sur place, il se déplace en taxi ou en voiture de location pour se rendre à des endroits payants. Au bout de deux semaines, il dépense un montant considérable dans l’économie locale (compagnie aérienne, agence de location de voitures, tickets de musée, objets de souvenirs, vêtements traditionnels, factures d’hôtel, restaurant, communication etc).

Il contribue ainsi à la création de la richesse nationale dans la mesure où ce montant est distribué à plusieurs prestataires qui ont satisfait leurs différents besoins. Cet argent constituant une fuite dans notre économie, devient un gain dans celle du pays où il est depensé; cela grâce à voyage touristique suscité par une œuvre artistique.

Ceci démontre que le cinéma, la musique et le théâtre ne servent pas qu’au divertissement. En plus d’être une arme économique, ce sont des moyens d’influence et de domination stratégiques et culturelles.

Combien sont les Guinéen qui achètent des maisons ou appartements en Côte d’Ivoire ou au Sénégal à cause de la beauté des films ou séries TV qu’ils regardent ? Combien y vont pour des soins de santé, de la formation, des affaires ou des vacances à cause de la qualité des prestations qu’ils découvrent à travers les médias classiques et les réseaux sociaux ?

Mieux, l’importation des habits dits “Macky Sall”, “Bazins Bamako » ou “Chemises Gbagbo » est toujours en progression dans notre pays car la demande est suscitée par les nouveaux modèles que montrent les films et les clips musicaux.

Il y a quelques années, le Burkina Faso était le pays dominant du cinéma francophone d’Afrique. Pour preuve, le FESPACO était le plus grand rendez-vous de récompenses et de découvertes pour les acteurs, producteurs et promoteurs du septième art. Au regard des derniers développements dans ce secteur concurrentiel, la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont fait d’énormes progrès résultant d’une vision ambitieuse de leurs dirigeants.

Nul besoin de rappeler que Hollywood est à la fois le miroir et le laboratoire de la société Américaine. La série 24h chrono (2001) avec David Palmer a eu tellement d’influence sur la psychologie collective, qu’elle semblait avoir comme objectif de préparer l’arrivée du premier président noir des États-Unis, en l’occurrence Barack Obama en 2008.

Qu’en est-il de la Guinée ? Qu’avons-nous d’impressionnant pour attirer les autres au point qu’ils décident de dépenser leur argent chez nous ou qu’ils aspirent à nous ressembler ?

Aliou BAH
#MoDeL

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE