7.7 C
New York
samedi, décembre 3, 2022

Buy now

spot_img

Hommage anthume à El Hadj Souleymane : la fête fut belle

La presse guinéenne a célébré ce samedi 29 octobre 2022, à titre anthume, Diallo Souleymane, Administrateur du groupe de presse Lynx-Lance et Lynx Fm au chapiteau By Issa du Palais du peuple.

L’idée est venue de Sanou Kerfala Cissé, un pur produit du Lynx devenu aujourd’hui patron de presse. Il est le PDG du groupe de presse Afric Vision. La presse nationale s’est portée volontaire pour soutenir cette initiative, pour en faire un évènement d’envergure nationale.

Dansa Kouroumah, le président du Conseil National de la Transition a honoré par sa présence la cérémonie. Dans la salle, il y avait de hautes personnalités, des acteurs politiques, de la société civile, des magistrats et hommes d’affaires. Tous présents pour rendre un vibrant hommage à ce vétéran des médias.

Serge Daniel de RFI et Tangi Nohan, journaliste français ont fait le déplacement pour témoigner leurs amitiés à Diallo Souleymane.

Le maître de cérémonie, Jeannot Williams, a remercié toutes celles et ceux qui ont effectué le déplacement pour honorer ce combattant de la liberté de la presse guinéenne. Il a dévoilé le programme de la cérémonie. Il est revenu sur le CV de l’homme.

«…Six procès ont été intentés contre le Lynx. Quatre ont été abandonnés. Deux fois, il fut emprisonné, puis acquitté pour délit non constitué. Distinction : prix presse et démocratie édition 1999 du festival Nord Sud de Genève en Suisse » a fait savoir ce modérateur.
S’en suivra la prise de parole de l’ancien correspondant de la radio BBC Afrique Amadou Diallo porte-parole de la commission d’organisation.
« Le pari ambitieux, celui d’organiser une journée de reconnaissance et d’hommage à Diallo Souleymane reflète non seulement notre foi en l’avenir de la presse en Guinée mais aussi de notre ferme volonté de faire la mue, de faire la métamorphose en célébrant les plus méritants de notre corporation pendant qu’ils sont encore en activité, pendant qu’ils sont encore en vie… » a-t-il articulé
Cet homme de micro de rajouter « En toute humilité, une analyse du parcours de Diallo Souleymane me permet de dire avec certitude et du haut de cette tribune « mission accomplie doyen Souleymane ». Mes hommages appuyés à cet artiste de l’écriture journalistique qui a marqué et continue de marquer le paysage médiatique guinéen et africain. En Diallo Souleymane, nous avons toutes les qualités qui font les personnalités exceptionnelles. La constance dans l’action, la détermination, la vision, le refus de la peur, l’intelligence et l’humour dans la critique. Son professionnalisme ne s’est jamais démenti. Pour faire simple, doyen Souleymane je sais que je vais heurter votre modestie, mais permettez moi de vous dire que vous n’êtes pas un « maître » mais que vous êtes le « maître »  » a dit l’ancien reporter de BBC Afrique.

Il a annoncé qu’un prix « Souleymane Diallo » pour la liberté d’expression a été institué. Il sera décerné chaque année, soit à une personnalité du monde médiatique, judiciaire, de l’espace politique ou de la société civile qui se serait illustrée dans la promotion de la liberté d’expression en Guinée.
Il a également cité le nom de certains guerriers de la plume, proches collaborateurs de Diallo Souleymane qui, malheureusement, ont été rappelés à Dieu. Il a fait mention aussi des cas des journalistes démunis et malades.
Ce porte-parole de la commission d’organisation de l’événement a assuré le doyen Diallo Souleymane que le combat pour la liberté de la presse sera maintenu et renforcé.
Souleymane Thianghel Bah, ancien journaliste du groupe de presse Lynx-lance, actuellement secrétaire général du ministère de l’Information  et de la Communication a aussi venté les mérites de son ex patron.

Il a porté le message de sa ministre mme Aminata Kaba qui n’a pu venir à l’événement à cause de certaines perturbations ce samedi en banlieue

« M. Diallo Souleymane, vous avez imprimé votre marque à l’information et à la communication dans notre pays à travers votre génie créatif, inventif à travers une plume acerbe teinté de mots, d’inspirations satiriques résultat évidemment d’un courage certain au regard du contexte dans lequel vous avez créé ce journal. Que vous soyez vivement félicité ! Je ne saurais terminer sans vous exprimer la détermination du ministère de l’information et de la communication à accompagner toutes les initiatives allant dans le sens de la promotion des ressources humaines dans notre secteur » a-t-il souligné.
Boubacar Yacine Diallo le président de la Haute Autorité de la Communication HAC a témoigné que « Souleymane Diallo est un journaliste professionnel et suffisamment responsable »  »  » J’ai rencontré Diallo Souleymane dans les années 91 à peine que le Lynx ait été distribué. Et les distributeurs avaient assez de difficultés. J’étais rédacteur en chef du journal parlé. Alhassane Diomandé m’a envoyé Diallo Souleymane un peu inquiet mais toujours perspicace et Mamadouba Diabaté et Boubacar Bah Mao m’ont suggéré de diffuser la parution du Lynx dans le journal parlé de la RTG. C’était mon premier contact avec Diallo Souleymane. Mon deuxième contact avec lui, c’est au CNC. Il fait parti de la première promotion du collège de conseiller au CNC » a-t-il ajouté tout en rendant hommage à l’épouse du concerné qui avait assuré la fonction de directrice de publication du Lynx à l’absence de son mari ».
Il y a eu également la projection d’un documentaire relatant le parcours de l’homme qu’on célèbre.
La famille de Diallo Souleymane était présente. Et elle était représentée par sa fille Madame Mimi Diallo. Elle a exprimé sa fierté
« C’est une immense privilège pour moi d’être parmi vous aujourd’hui pour célébrer mon cher père. C’est un modèle de courage et de résilience… » a laissé entendre la jeune fille.
Le président du CNT Docteur Dansa Kourouma a aussi parlé de son ancien collègue de travail au sein du CNT 2010
«L’épreuve la plus importante, c’est quand il s’agissait de convaincre le bureau exécutif et les membres du CNT de faire passer la loi sur la dépénalisation des délits de presse » a-t-il rappelé
Le magistrat Mohamed AliThiam a dit également ce qu’il retient de son ami
« J’ai eu la chance de travailler intimement avec Diallo Souleymane. J’étais pour lui comme une sorte de conseiller juridique. Il m’a rappelé en tant que juriste, une attitude constante qu’il n’a jamais démenti dans nos relations. Il m’a dit :« Apprends à aimer le bruit de tes pas, s’éloignant des choses qui ne sont pas en accord avec toi ».  » Souleymane, je suis honoré d’avoir été ton ami. Je te remercie. Tu a été un modèle d’exemple » a-t-il déclaré
Tangi Nohan, journaliste français a aussi campé l’homme à sa manière. Il a parlé d’un homme courageux qui a soutenu l’ancien président guinéen Alpha Condé au moment où ce dernier était en prison.
Serge Daniel journaliste malien, correspondant de RFI n’a pas tari d’éloges à l’égard de son confrère
« Célébré aujourd’hui Diallo Souleymane, c’est une excellente chose. J’ai vu un peu naître le Lynx à l’époque et j’ai travaillé encore au Lynx. Il y a une chose, c’est le fait que Souleymane Diallo aime l’autre. Il n’y a pas de différence pour lui entre un Cubain, un Béninois, un Congolais… » dit-il
Après tous ces honneurs, suivra la séquence des remises. Diallo Souleymane accompagné par sa femme madame Diallo Fatoumata Binta Bah a été appelé sur le podium, où il recevra des satisfécits, trophée et médailles et tableaux d’honneurs décernés par Sanou Kerfalla Cissé. Celui ci a d’ailleurs rebaptisé le studio de la radio Sabari FM Kissidougou,  » studio Diallo Souleymane ».

Boubacar Yacine Diallo lui remettra aussi le satisfecit de la presse nationale. Pour service rendu à la Nation.
Le président de la commission mobilisation des fonds Amadou Tham Camara a annoncé qu’une campagne de collecte de fonds a permis de mobiliser près de 50 000 000 de francs guinéens au profit de l’homme du jour.
Sensible aux hommages rendus à sa personne le récipiendaire a adressé un mot de remerciement à l’assistance et à tout ceux qui ont permis à cette journée de reconnaissance et d’hommage à titre anthume de se réaliser.
« Je ne connaissais pas le sens du mot anthume. Un coup d’œil à travers Larousse j’ai paniqué ! Comment grandir, arriver à cette date du 29 octobre. Dieu merci aujourd’hui » a articulé le journaliste.
Diallo Souleymane a également adressé ses remerciements à son pays, aux anciens présidents guinéens et des différentes juntes militaires.
La cérémonie a pris fin par les séquences de prise de photos de famille pour immortaliser l’événement.
Par Abdoul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE